USER LOGIN
Search results
BARRICADE | BARRICADE | 2007 | TIMO ROSE

... Bethmann, Olaf Ittenbach, Jorg Buttgereit ou Andréas Schnaas pour ne citer qu’eux. Pourtant le nom de Timo Rose est bien moins ...


PARTS OF THE FAMILY - MONTAGE TROMA | PARTS OF THE FAMILY - TROMA'S CUT | 2003 | LéON PAUL DE BRUYN, GABRIEL FRIEDMAN, LLOYD KAUFMAN,

... Lesage, Willy Leus, Dominique Pinon, Debbie Rochon, Andreas Schnaas, Bert Strouwen, Bruno Vandebossche, Hugo Vanden Bremt, Leen ...


BURRP | BURRP | 1996 | SERGIO BLASCO

... être la réponse espagnole aux premiers films d'Andreas Schnaas et d'Olaf Ittenbach. Malheureusement, le divertissement et le ...


LUTHER THE GEEK | LUTHER THE GEEK | 1990 | CARLTON J. ALBRIGHT

... support à deux partenaires de longtemps : d'une part Andreas Schnaas, avec son "anthropophagous 2000" sanglant, mais un peu ...


KOMABRUTALE DUELL - DAS | KOMABRUTALE DUELL - DAS | 1999 | HEIKO FIPPER

... au dessus des premiers métrages d'Olaf Ittenbach et Andreas Schnaas. Tourné en vidéo (avec un prologue en 8mm), Das Komabrutale Duell ...


TANTRUM | TANTRUM | 2015 | JAMES BELL

... repérable et un amateurisme cinq fois pire qu'un Andreas Schnaas donnant l'impression que le téléphone portable mis sur option ...


PORN OF THE DEAD | PORN OF THE DEAD | 2005 | ROB ROTTEN

... maté la veille "Goblet of gore" d'Andréas Schnaas, qui faisait intervenir des éléments sexuels dans son histoire. Mais ...


SADISTICUM | SADISTICUM | 2009 | SEBASTIAN RADTKE

... René Sprenger, Matthias Schmiedel, Astrid Steffanie, Andreas Zank, Jens Lehmann, Steffan Rohr, Witalij Kühne ... avec de l'Andreas " violent shit " Schnaas, ou du Eric " I piss on your grave " Stanze. Sur le papier ...


FUCKING CRUEL NIGHTMARE - A | A FUCKING CRUEL NIGHTMARE | 2010 | SEBASTIAN ZEGLARSKI

... rejoint le cercle des films gore indépendants d’Andreas Schnaas, de Timo Rose, de Maik Ude, Andreas Bethmann etc. tout en surpassant ...


ANATOMIE | ANATOMY | 2000 | STEFAN RUZOWITZKI

... pays comptait parmi ses cinéastes des noms comme Andréas Schnaas, Olaf Ittenbach ou Jörg Buttgereit, j'éviterais de débiter ...