RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Kenn Navarro, Aubrey Ankrum & Rhode Montijo

Scénariste
Kenn Navarro, Aubrey Ankrum & Rhode Montijo

Date de sortie
1999

Genre
gore

Tagline


Cast
-


Pays
Etats-Unis & Canada

Production


Musique
-

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4.6
(7 votes)
Trois petits animaux jouent sur un tourniquet. Temps radieux, rigolades et amusements : tout semble aller pour le mieux pour cet élan adulte qui s’occupe des jeunes enfants. Mais très vite, ce dernier va accélérer la vitesse du tourniquet, projetant chacun de ses occupants aux quatre coins de l’aire de jeux pour finir dans un bain de sang… Pendant ce temps-là, un petit écureuil accro aux sucreries va se retrouver face à un distributeur de gâteaux et sodas qui ne fonctionne pas. Une machine qui rapidement va prendre le dessus sur le malheureux enfant qui finira atrocement mutilé… Pas très loin de là, papa ours et petit ours jouent au ballon. Une agréable partie de foot dont papa ne sortira pas indemne, après avoir traversé une autoroute pour aller chercher la balle passée de l’autre côté…



Petite série télévisée d’animation née en toute fin du vingtième siècle, « happy tree friends » était au départ conçu pour Internet. Mais ces petits dessins animés d’une poignée de secondes connurent un tel succès sur la toile que leurs créateurs décidèrent rapidement de les passer à la télévision pour enfin les faire débarquer sur dvds. De 2002 à 2010, ce sont donc trois saisons qui verront le jour, agrémentées de nombreux bonus, petits jeux et autres épisodes inédits.
Le secret de cette réussite? Funs, drôles et surtout très gores, « happy tree friends » nous propose des petits épisodes durant lesquels des animaux vont subir d’atroces mutilations très graphiques qui vont conduire à une mort certaine de ces derniers pour le plus grand plaisir des amateurs de la série.

Chaque épisode commence de façon joyeuse (musique de fond enfantine, présentation du casting nous peignant des personnages euphoriques...) mais va rapidement tourner au massacre (c’est bien le mot qui convient ici!) d’une partie des personnages voire même de l’intégralité du casting, pour finalement finir par un petit message pour les enfants du genre « lave-toi bien les dents après manger » ou « ne traverse pas en dehors de passages cloutés ».
Un contraste « adulte / enfant » que l’on retrouve dans chaque épisode de la série et qui n’a comme but que d’appâter son public dans une mauvaise direction, faire croire aux novices d’ « happy tree friends » qu’ils vont avoir droit à un petit dessin animé pour enfants comme nous pouvons en voir à la pelle dès 6h du matin à la télévision. Ce message de fin à destination des (grands) enfants ferme la marche de chaque épisode pour revenir au cadre enchanteur et innocent du départ, comme si la(les) mise(s) à mort que nous venions de voir n’étai(en)t qu’un détail, un acte parmi tant d’autres. Un contraste « violence / sérénité » qui entraîne inévitablement l’amusement.



Qui pourrait penser que derrière ces visages candides de braves petites bêtes innocentes et joyeuses et cette ambiance de départ si chaleureuse (musique gaie, couleurs vives des décors…) se cache en réalité un jeu de massacre d’une violence apparentée très souvent à des scènes très gores et trashs?
Car oui, « happy tree friends » ne fait pas dans la dentelle : décapitations, démembrements, énucléations, écrasements, électrocutions, étouffements, explosions, brûlures extrêmes, cisaillements, broyages, tranchages… tout y passe pour envoyer nos sympathiques animaux à l’allure de peluches si douces et câlines six pieds sous terre de la façon la plus expéditive possible! La mention « Déconseillé aux petits enfants et aux gros bébés » présente sur la jaquette du premier dvd de la saison 1 prend alors tout son sens.

Les créateurs de la série n’hésitent d’ailleurs pas à déclarer que c’est pour combler un manque de violence télévisuelle qu’ils ont inventé cet univers totalement décalé et trash.

En regardant « happy tree friends », on en vient forcément à penser à une autre série : celle de « Itchy & Scratchy » dont nous pouvons voir les cascades dans « les Simpson ». D’autres séries nous viennent systématiquement à l’esprit en regardant un épisode d’ « happy tree friends » : « pingu » pour l’absence de dialogue et ces mots imperceptibles (sortes de gargouillements) qui sortent de la bouche des personnages, « Oggy et les cafards » pour la débilité des situations parfois totalement improbables et décalées ou la musique entêtante du générique etc etc..
Des clins d’œil à d’autres séries ou sagas cinématographiques sont d’ailleurs éparpillés un peu partout dans cette première saison, pour celles et ceux qui souhaiteraient les chercher : « les fous du volants » (épisode « Alonzy, Alonso »), « Indiana Jones » (épisode « Les gens m’appellent l’idole des jeunes »), « Rambo » (épisode « Rambo des bois » entre autres)…



A noter enfin que l’intégralité des saisons (ainsi que les épisodes bonus et inédits) sont disponibles gratuitement et légalement un peu partout sur la toile, notamment sur le site officiel www.happytreefriends.com. Les collectionneurs seuls, comme votre rédacteur, achèteront les dvds comprenant en moyenne une quinzaine d’épisodes chacun et de nombreux bonus en pagaille.
Si l’on devait retenir certains épisodes de cette première saison qui en comporte 27, ce serait sans hésitation pour ma part « tournez manèges » (l’épisode ayant fait connaitre la série, le pilote), « sauve qui peut », « travail de fourmi », « tout est bon dans le bonbon », « maudit gazon » et « en plein dans le mille ». D’autres épisodes au contraire s’avèrent bien moins aboutis, c’est le cas par exemple de « fais-moi peur », « staying alive » (très peu apprécié de ses créateurs d’ailleurs…) et « Rambo 10 ».



Au final, « happy tree friends » est un festival de mauvais goût pour les grands enfants que nous sommes toutes et tous (plus ou moins). Fun, débile, trash et gore à souhait, cette série américano-canadienne saura vous amuser et agrémenter pourquoi pas un apéro entre potes en tant qu’ « ambiance de fond ».
On pourra à la rigueur effectivement reprocher parfois une certaine répétitivité dans certaines mises à mort mais bon ne boudons pas notre plaisir et ne faisons pas la fine gueule : « happy tree friends » c’est simple, déjanté et terriblement efficace! Point.

EN SAVOIR PLUS : La première saison est disponible en intégralité dans les dvds intitulés « volume 1 : ça va saigner! » et « volume 2 : sévice compris » avec de nombreux bonus et autres épisodes, avant-goûts de la saison suivante. Est également disponible le coffret de la saison 1.
Enfin, sont disponibles en lecture gratuite et légale la totalité des épisodes sur le site officiel www.happytreefriends.com






Du même réalisateur :