RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION

WES CRAVEN , un dossier de Stéphane Erbisti

 

I / LES PRINCIPAUX FILMS

1972

LA DERNIERE MAISON SUR LA GAUCHE
(The last house on the left)

 

Avec : David Hess, Sandra Cassel, Lucy Grantham, Fred J. Lincoln, Jeremie Rain, Marc Sheffler, Gaylord St James, Cynthia Carr...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -16 ans

Genre : Drame, Horreur

Deux jeunes filles, Mary et Phyllis, partent en ville afin de fêter l'anniversaire de Mary. En cherchant un peu de drogue, les jeunes filles sont victimes d'un petit groupe de dangereux individus, recherché par la police. Kidnappées, emmenées de force en forêt, elles subiront de nombreux outrages et sévices avant de se faire tuer. Les bourreaux se retrouveront par hasard chez les parents de Mary. La mère de Mary reconnaîtra le petit pendentif qu'elle venait d'offrir à sa fille pour son anniversaire. La vengeance des parents sera terrible...

1977

LA COLLINE A DES YEUX
(The Hills Have Eyes)

 

Avec : Susan Lanier, Robert Houston, Martin Speer, Dee Wallace Stone, Michael Berryman, James Whitworth, Russ Grieve...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -16 ans

Genre : Horreur

Une famille américaine part en voyage avec leur voiture et leur caravane. Tombée en panne dans le désert du Nevada, la petite famille sera confrontée à un groupe de barbares semblant surgir de l'ancien temps, pratiquant le cannibalisme, le viol, la torture. La journée se transforme très vite en un véritable cauchemar...

1978

L'ETE DE LA PEUR
(Stranger in Our House / summer of fear)

 

Avec : Linda Blair, Lee Purcell, Jeremy Slate, Jeff McCraken, Jeff East, Carol Lawrence, Macdonald Carey, James Jarnigan...

Scénariste : Glenn M. Benest, Max A. Keller d'après la nouvelle de Lois Duncan

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Horreur

Rachel accueille sa cousine Julia dans sa famille car les parents de cette dernière viennent de trouver la mort dans un accident de voiture. Peu de temps après son arrivée, Julia déploie son emprise sur la famille et commence à la dominer en imposant sa volonté. Seul Rachel comprend ce qui est en train de se passer et elle va alors découvrir que sa cousine possède des pouvoirs bien peu ordinaires...

1981

LA FERME DE LA TERREUR
(Deadly Blessing)

 

Avec : Maren Jensen, Sharon Stone, Susan Buckner, Jeff East, Colleen Riley, Douglas Barr, Lisa Hartman, Michael Berryman, Ernest Borgnine...

Scénariste : Wes Craven, Glenn M. Benest, Matthew Barr

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Horreur / Fantastique

Martha vit tranquillement avec son mari Jim dans une ferme. Malheureusement, la ferme est située sur le territoire des Hittites, une communauté semblable à celle des Amish. Jim est en fait le fils du gourou Isaiah mais son mariage avec Martha l'a exclu de ce clan. Jim trouve la mort dans d'étranges circonstances. Isaiah demande alors à Martha de quitter les lieux mais elle refuse. Pour se protéger, elle invite deux de ses amies, Lana et Vicky. Mais de nombreuses menaces vont peser sur les trois femmes...

1982

LA CREATURE DU MARAIS
(Swamp Thing)

 
Avec : Louis Jourdan, Adrienne Barbeau, Ray Wise, David Hess, Nicholas Worth, Don Knight, Al Ruban, Dick Durock, Ben Bates...

Scénariste : Wes Craven d'après le comic de Len Wein & Bernie Wrightson

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Science-fiction / Fantastique / Horreur

Alice Cable se rend dans les marécages du Kansas pour avoir un aperçu des recherches du professeur Holland sur les plantes. A peine est-elle arrivée au laboratoire du chercheur qu'elle est prise à parti par un groupe d'hommes armés qui ouvre le feu. Elle parvient à s'enfuir en emportant le cahier du professeur contenant la formule d'un mystérieux sérum. Le chef du groupe armé, le professeur Arcane, était justement venu chercher cette formule afin de dominer le Monde. Il ordonne à ses hommes de capturer Alice. Celle-ci est sauvée à plusieurs reprises par une sorte de monstre végétal, qui semble vivre dans les marécages...

1984

LA COLLINE A DES YEUX 2
(The Hills Have Eyes 2)

 

Avec : Tamara Stafford, Michael Berryman, Kevin Spirtas, John Bloom, Colleen Riley, Penny Johnson, Janus Blythe...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis / Angleterre

Interdiction : -16 ans

Genre : Horreur

Huit jeunes motards, participant à une course pour promouvoir un nouveau carburant, se retrouvent dans le désert du Nevada à cause d'une panne d'essence. Rachel part chercher de l'aide mais elle se fait attaquer par un colosse chauve. Elle connaît bien cet être primitif puisqu'il s'agit de Pluton, son propre frère. En effet, Rachel explique à ses amis que son vrai nom est Ruby et qu'elle avait tenté d'aider une famille à échapper à sa propre famille cannibale sept ans plus tôt. Mais le danger guette encore et l'oncle de Rachel, vivant dans une caverne et ne consommant que de la viande humaine, est bien décidé à exterminer tous les compagnons de sa nièce...

1984

LES GRIFFES DE LA NUIT
(A Nightmare on Elm Street)

 

Avec : Heather Langenkamp, Robert Englund, Johnny Depp, John Saxon, Ronee Blakley, Amanda Wyss, Jsu Garcia...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Horreur

Les adolescents de la rue d'Elm Street découvrent qu'ils font tous le même cauchemar dans lequel un homme, vêtu d'un pull-over rouge et vert, ayant le visage brûlé et portant un gant muni de lames de couteau les pourchasse. Une nuit, Nancy, Glen et Rod se rendent chez Tina pour y passer la nuit. Celle-ci refait un cauchemar mais cette fois, l'homme aux griffes d'acier parvient à la tuer dans son rêve. Dans la réalité, Tina meurt également, le ventre lacéré. Rod est soupçonné du meurtre et enfermé en prison par le père de Nancy, qui est inspecteur de police. Nancy fait de plus en plus de cauchemars et parvient à chaque fois de justesse à échapper à son agresseur. Pendant l'un de ses cauchemars, elle parvient à ramener dans la réalité le chapeau de l'homme aux griffes. Sur ce chapeau, un nom : freddy Krueger. La mère de Nancy n'en croit pas ses yeux. Elle explique à Nancy que freddy était un tueur d'enfants et que les parents d'Elm Street l'ont pourchassé et brûlé vif dans la chaufferie où il tuait les gosses. Nancy comprend que freddy pourchasse les enfants de ceux qui l'ont tué. Si elle s'endort, elle sait que freddy réussira peut-être à la tuer...

1985

CHILLER
(Frozen Man)

 

Avec : Michael Beck, Beatrice Straight, Laura Johnson, Dick O'Neill, Alan Fudge, Craig Richard Nelson, Paul Sorvino, Jill Schoelen...

Scénariste : F.D.Feigelson

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Horreur / Fantastique

Miles, héritier d'une très grosse compagnie américaine, est placé en cryogénisation après sa mort. Dix ans plus tard, il est ramené à la vie. Il retrouve sa demeure familiale et reprend le fonctionnement de sa société. Mais son entourage trouve que Miles a changé. Il est devenu froid et n'affiche aucun sentiment, se montre sans pitié au niveau des affaires et essaye de faire des avances à sa sœur adoptive. Il tentera même de tuer le révérend de sa mère. Pour le révérend, aucun doute : l'âme de Miles a quitté son enveloppe charnelle au moment de sa mort. Pour lui, l'être qui est revenu à la vie n'est rien d'autre qu'un corps sans âme...

1986

L'AMIE MORTELLE
(Deadly Friend)

 

Avec : Kristy Swanson, Matthew Laborteaux, Michael Sharrett, Anne Twomey, Anne Ramsey, Richard Marcus, Russ Marin...

Scénariste : Bruce Joel Rubin d'après la nouvelle de Diana Henstall

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Science-Fiction / Horreur

Paul est un jeune surdoué qui a construit lui-même BB, un robot ultra-perfectionné doté d'un cerveau artificiel. Il emménage avec sa mère dans un nouveau quartier et devient ami avec Tom. Les deux garçons sympathisent aussi avec leur jolie voisine, Samantha, qui vit avec son père alcoolique. Un soir, ils organisent une petite plaisanterie chez une voisine. Celle-ci n'hésite pas à prendre son fusil et tire sur BB. Celui-ci est détruit, seul le cerveau artificiel est sauvé. Paul tombe amoureux de Samantha. Mais un soir, elle tombe dans un profond coma, malheureusement irréversible, après avoir subi les violences de son père. Paul décide alors de la faire revenir à la vie en lui greffant le cerveau artificiel de BB. L'opération réussit. Mais l'esprit du robot prend le dessus et elle va se mettre à exterminer ceux qui l'ont fait souffrir. Elle tue son père, puis explose la tête de la méchante voisine avec un ballon de basket. Samantha est pourchassée par la police. Paul va tout tenter pour la sauver...

1988

L'EMPRISE DES TENEBRES
(The Serpent and the Rainbow)

 

Avec : Bill Pulman, Cathy Tyson, Zakes Mokae, Paul Winfield, Brent Jennings, Conrad Roberts, Badja Djola, Theresa Meritt...

Scénariste : Richard Maxwell & A.R.Simoun d'après le livre de Wade Davis

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Drame / Horreur

L'anthropologue Dennis Allan part pour l'île d'Haïti afin d'effectuer des recherches sur certaines drogues locales, à la demande d'un laboratoire américain. Il doit en particulier effectuer ses recherches sur la drogue qui permet de transformer les humains en zombies. Sur place, il bénéficie de l'aide de Marielle, une psychiatre haïtienne. Il rencontre Louis Mozart, un homme qui détiendrait le secret de la fameuse poudre. Mais sur l'île, les choses ne sont pas simples. Le régime est en pleine décomposition et les Tontons Macoutes veulent protéger le secret de cette poudre. Le sorcier de l'île fera même "zombifier" et enterrer vivant Dennis...

1989

SHOCKER
(shocker)

 

Avec : Mitch Pileggi, John Tesh, Camille Cooper, Peter Berg, Jessica Craven, Richard Brooke, Ted Raimi...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Fantastique / Horreur

Horace Pinker est un tueur en série qui a déjà plus de trente victimes à son actif. La police est impuissante à le localiser. Jonathan Parker, un jeune footballeur, fait des rêves prémonitoires sur Pinker. En le prenant au sérieux, la police parvient à arrêter Pinker. Celui-ci est condamné à la chaise électrique. Mais Pinker avait tout prévu et en étant électrocuté, il devient encore plus terrifiant car il peut désormais se servir de l'électricité comme moyen de transport, pénétrer dans les maisons par les prises de courant... Il se met alors à la recherche de Jonathan, bien décidé à lui faire payer son arrestation...

1991

LE SOUS-SOL DE LA PEUR
(The People Under the Stairs)

 

Avec : Brandon Adams, Everett McGill, Wendy Robie, A.J.Langer, Ving Rhames, Sean Whalen, Bill Cobbs, Kelly Jo Minter...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Thriller / Action / Horreur

Fool, un jeune garçon qui vient d'avoir treize ans, se laisse convaincre de cambrioler une demeure afin de venir en aide à sa mère atteinte d'un cancer. La maison qu'il décide de cambrioler a très mauvaise réputation et appartient à un couple plutôt étrange, possédant un chien très agressif envers les étrangers. Fool parvient à s'introduire dans la maison. C'est alors que le piège se referme sur lui. La maison est équipée d'un système de sécurité très perfectionné et Fool se retrouve prisonnier de la demeure. Il fait la connaissance d'une petite fille qui semble maltraitée par le couple. Bientôt, Fool découvre la vérité sur les propriétaires : ce sont des fous dangereux, qui font vivre des enfants dans les murs de la maison, sous les escaliers et qui s'amusent à les chasser, comme des bêtes. L'homme de la maison s'habille tout en cuir et armé d'un fusil à pompe, il se met à traquer Fool et les "créatures" des sous-sol...

1994

FREDDY SORT DE LA NUIT
(Wes Craven's New Nightmare)

 

Avec : Heather Langenkamp, Robert Englund, Wes Craven, Robert Shaye, Miko Hughes, John Saxon, David Newsom...

Scénariste : Wes Craven

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Horreur / Fantastique / Drame

freddy est mort, puisque le dernier film de la série a été tourné. Mais Wes Craven a une idée pour un septième film et il contacte ses deux acteurs fétiches, Heather Langenkamp et Robert Englund, pour leur demander s'ils seraient intéressés par ce nouvel épisode. A partir de ce moment, Heather, qui vivait paisiblement avec son mari et son fils Dylan, se met à faire des cauchemars dans lesquel freddy est présent. Des évènements étranges ont lieu, Dylan fait des sortes de crise de schizophrénie et se comporte comme freddy... Heather commence à comprendre que l'idée même de vouloir refaire un "Freddy", personnage de fiction adulé par les gosses du monde entier, vient de "l'entité freddy" elle-même, que le fait que les films soient si populaires a réellement donné vie au personnage, incarnation du mal absolu et que celui-ci est bien décidé à ce que la série ne s'arrête pas...

1995

UN VAMPIRE A BROOKLYN
(Vampire in Brooklyn)

 

Avec : Eddie Murphy, Angela Bassett, Allan Payne, Kadeem Hardison, John Whiterspoon, Zakes Mokae...

Scénariste : Charles Murphy, Michael Lucker & Chris Parker

Pays : Etats-Unis

Interdiction : /

Genre : Comédie / Fantastique / Romance

Maximillian est le dernier survivant d'une race de vampires vivant aux Caraïbes. Il doit désormais trouver une épouse et il sait qu'un bébé est né d'une femme dont le père était un vampire. Il part pour Brooklyn chercher le bébé qui est devenu une ravissante jeune femme, nommée Rita. Rita fait de nombreux cauchemars liés au vampirisme qu'elle ne comprend pas. Maximillian va s'employer pour faire prendre conscience à Rita de sa destinée et tenter de s'attirer les faveurs de la jeune femme...

1996

SCREAM
(scream)

 

Avec : Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox Arquette, Skeet Ulrich, Rose McGowan, Jamie Kennedy, Drew Barrymore...

Scénariste : Kevin Williamson

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -16 ans

Genre : Thriller / Horreur

La jeune Casey Becker se fait harceler au téléphone par un maniaque qui lui pose des questions sur les films d'horreur. A la première erreur, le maniaque éventre son petit ami puis fait irruption dans la maison de Casey, vêtu tout en noir et portant un masque de fantôme blanc. Il poursuit la jeune fille, la poignarde de nombreuses fois et l'éventre. Le lendemain, le lycée de Woodsboro devient le lieu d'investigation de la police et la cible des reporters. Parmi ces derniers, Gale Weathers, une journaliste qui ne recule devant rien pour avoir un scoop. En apercevant Sidney Prescott et ses amis, Gale fait le rapprochement avec un meurtre qui avait eu lieu il y a un an dans la petite ville, le meurtre de la mère de Sidney. Bientôt, c'est au tour de Sidney d'être harcelée par le maniaque. Son petit ami devient le principal suspect. Mais les meurtres continuent, le proviseur du lycée est assassiné, Sidney reçoit des coups de téléphone du tueur. La menace se fait de plus en plus proche pour la jeune fille...

1997

SCREAM 2
(scream 2)

 

Avec : Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox Arquette, Sarah Michelle Gellar, Jamie Kennedy, Laurie Metcalf, Jerry O'Connell, Jada Pinkett...

Scénariste : Kevin Williamson

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Thriller / Horreur

Un film relatant les meurtres de Woodsboro sort sur les écrans et fait carton plein. Pendant une séance de "Stab", où la plupart des spectateurs sont habillés comme le tueur, une femme et son ami sont assassinés. Sidney Prescott a un mauvais pressentiment et va confier à Randy, l'autre survivant du massacre, son inquiétude de voir un cinglé vouloir copier les méfaits des deux tueurs de Woodsboro. Et en effet, sur le campus universitaire de Windsor, le "Ghost Face" commence à assassiner de nombreuses personnes parmi les étudiants...

2000

SCREAM 3
(scream 3)

 

Avec : Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox Arquette, Patrick Dempsey, Parker Posey, Scott Foley, Jenny McCarthy, Kelly Rutherford...

Scénariste : Ehren Kruger

Pays : Etats-Unis

Interdiction : -12 ans

Genre : Thriller / Horreur

Cotton Weary, désormais célèbre après avoir été innocenté des meurtres du campus de Windsor, est devenu un animateur très prisé. Un soir, il est assassiné chez lui, ainsi que sa petite amie par un tueur habillé en "Ghost Face". Cette tragédie perturbe le tournage de "Stab 3". Sidney Prescott, qui vit en ermite, cachée aux yeux du monde, décide de partir sur les lieux du tournage après avoir reçu un appel du tueur qui a fini par la localiser. Elle retrouve ainsi l'agent Dewey ainsi que Gale Weathers. Les acteurs de "Stab 3" rencontrent donc les personnages réels qu'ils sont censés jouer. Mais le tueur est également présent et les meurtres recommencent. A chaque fois, on retrouve une photo de la mère de Sidney sur les lieux des crimes...

II / COMMENTAIRES :

Que dire sur Wes Craven ? Et bien, que cet ancien professeur diplômé de Lettres et de Philosophie, né le 2 août 1939, a bien fait de se lancer dans le cinéma ! C'est sa rencontre avec Sean S. Cunningham qui le décide à devenir réalisateur. Après s'être fait les dents en 1971 sur "Together", Cunningham demande à Craven de réaliser le film d'horreur le plus horrible et insoutenable jamais vu. Le résultat fût le monstrueux "La Dernière Maison sur la Gauche". Dès ce film, l'univers des futures oeuvres de Craven est présent, c'est à dire une famille typique américaine qui va se retrouver confrontée à l'horreur. Interdit dans de nombreux pays, "Last House on the Left" mérite amplement sa réputation de film révoltant et d'une rare violence. C'est la première partie qui est d'ailleurs la plus horrible à regarder, et non la vengeance des parents, où le gore fait sa petite apparition. Non, ce qui provoque le malaise, c'est bien le supplice que Krug et sa bande vont faire vivre à Mary et Phyllis. Humiliées, violées, souillées, le tout sans aucun humour libérateur. Le spectateur assiste, impuissant, à cette tragédie qui conduira à la mort des deux jeunes filles. La vengeance des parents nous apparaît alors presque comme une libération, Krug et sa bande n'ayant que ce qu'ils méritent. Fellation castratrice, broyage de dents, et, un an avant un autre film très célèbre, première utilisation de la tronçonneuse comme arme de mort. Encore aujourd'hui, le film possède toute sa force et on a rarement vu plus malsain depuis. Et rappellez-vous : "It's only a movie, only a movie, only a movie…"
   

Il faudra attendre 5 ans avant que Craven ne décide de réaliser un autre film. Il reste dans l'horreur réaliste et violente avec un autre monument de barbarie, "La Colline a des Yeux". Cette fois, il envoie une petite famille dans le désert du Nevada où vit malheureusement une autre famille, une famille de dégénérés restée à l'âge primitif, et dont les membres pratiquent le cannibalisme, le viol et le meurtre comme on va acheter du pain. Viol d'une jeune femme, meurtres barbares, massacre d'un chien, rien n'est épargné à la charmante famille partie en vacances. Craven dresse encore une fois le portrait de ce que l'Amérique peut engendrer de pire, l'histoire de ce film lui étant venu en lisant dans les journaux l'histoire d'une famille de cannibales vivant dans une grotte et attirant les touristes pour les dévorer. Une oeuvre définitivement culte pour les amateurs du réalisateur et l'impressionnant visage de Michael Berryman y est sûrement pour quelque chose !
   

Craven passe ensuite au format téléfilm et réalise pour la télévision américaine "Strangers in Our House", avec Linda Blair, vedette du célèbrissisme "L'Exorciste". Suite au grand succès lors de sa diffusion, les producteurs décident de sortir ce téléfilm au cinéma et changent le titre. "Summer of Fear" n'est pourtant qu'un classique film fantastique, et on est bien loin de la violence de ses deux premières oeuvres. Comme toujours, Craven place le fantastique dans la vie paisible d'une famille, sous la forme d'une jeune femme qui possède des pouvoirs démoniaques. On pouvait s'attendre à de multiples effets spéciaux et à un peu d'horreur, mais, malgré un budget fort confortable, Craven a du s'astreindre à ne pas en montrer trop, passage à la télévision oblige. Un film sympathique, certes, mais bien loin des possibilités de son réalisateur.
   

Il enchaînera avec "La Ferme de la Terreur", où il bénéficie de la prestation d'acteurs prestigieux, comme Ernest Borgnine par exemple, ainsi que d'une jeune femme blonde qui deviendra célèbre dans un film où l'arme du crime était un pic à glace. C'est Craven lui-même qui limita les effets sanglants. Il voulait montrer avec ce film qu'on pouvait faire peur sans avoir recours aux effets gores. Le film comporte en effet des séquences assez éprouvantes mais qui ne comportent pas la moindre effusion de sang. La scène du serpent dans la baignoire en fera frissonner plus d'un ! Son histoire prend le cadre d'une communauté qui vit coupée de la société moderne, tel la communauté Amish. On retrouve avec plaisir le faciès de Michael Berryman, qui n'inspire toujours pas la confiance. Au final, "La Ferme de la Terreur" est un bon petit film d'angoisse, bien réalisé et qui se regarde sans ennui.
  

Pour son prochain film, Craven décide d'adapter un célèbre comic-book américain, tiré des EC COMICS, bande-dessinée d'horreur dont raffolent les ados. Le tournage de "La Créature du Marais" n'est pas de tout repos. L'équipe est perpétuellement victime des insectes, de chenilles urticantes, la boue qui se trouve autour du marais ne facilite pas les déplacements, des serpents venimeux sont aussi de la partie. Voulant être un hommage aux films de monstres des années 50, le film se retrouve au final être assez décevant même si l'histoire entre la créature et Alice est touchante et nous rappelle "La Belle et la Bête".
   

Malheureusement, Craven ne retrouvera pas de sa superbe avec son film suivant, suite de l'un de ses classiques, "La Colline a des Yeux 2". Filmé sans originalité, reprenant la trame de base de l'œuvre originale, contenant de nombreux extraits sous forme de flash-back du premier film, la violence brute en moins, le film pourra satisfaire l'amateur basique de films d'horreur, quelques séquences étant intéressantes, mais sûrement pas le fan du réalisateur.
  

Après une période plutôt faible, il va cette fois atteindre les sommets en 84 en créant une nouvelle icône du cinéma d'épouvante, qui rejoindra en un seul film Dracula, la créature de frankenstein et autres monstres au panthéon des stars de l'horreur. S'inspirant pour le scénario de son enfance, où il faisait de nombreux cauchemars, Craven se pose une question simple qui va être la clé du succès du film : qu'arrive t'il si on meurt dans son rêve ? Sur ce concept très original et terrifiant, il lance à la face du monde freddy Krueger, croquemitaine monstrueux, maître du royaume des rêves. freddy lacère donc les écrans de cinéma et "Les Griffes de la Nuit" trouve tout de suite son public. Le film est un grand succès, récoltant deux prix au festival d'Avoriaz. Les séquences chocs se suivent à un rythme d'enfer, ne laissant que peu de repos aux personnages de l'histoire, tout comme au spectateur qui ne sait plus distinguer la frontière entre le rêve et la réalité. Craven réussit un tour de force avec ce film, l'inscrivant d'emblée comme un nouveau classique de l'horreur. Les effets spéciaux sont impressionnants, notamment la séquence ou freddy lacère le ventre d'une jeune fille avant de la faire grimper au plafond de sa chambre, et le spectateur ne voit que la fille couverte de sang à l'écran. Terriblement efficace. Aujourd'hui encore, le film conserve toute sa force et impressionne toujours autant. Un gage de qualité indéniable !
   

On pouvait donc s'attendre à un prochain film encore plus impressionnant. La déception fut grande. "Chiller" est d'une banalité affligeante, qui avait pourtant un bon scénario, original qui plus est, avec le thème de la cryogénie. Mais Craven rate totalement son coup, l'acteur principal ne parvenant pas à donner à son rôle toute la nuance qu'il devrait avoir, la réalisation est mollassonne et on n'arrive pas à s'intéresser à cette histoire. Bref, arrivé au sommet, la chute est vertigineuse !

En 1986, Wes Craven nous livre une œuvre fort agréable, même si elle est avant tout destinée à un jeune public friand de frissons. "L'amie Mortelle" est une version moderne de "Frankenstein", avec son jeune surdoué qui ramène à la vie une jeune fille dont il est amoureux en lui greffant le cerveau électronique de son robot. Le film est très touchant, et on se prend vite d'amitié pour cette "Fiancée de frankenstein" des années 80. C'est la jeune actrice Kristy Swanson qui prête ses traits à Samantha. Douce et charmante, elle deviendra froide et glaciale sous l'impulsion du processeur, n'hésitant pas à éliminer les gens qui ont été méchants avec elle. On retiendra surtout une scène mémorable où Samantha explose une tête avec un ballon de basket ! Très gore et très surprenant ! Avec "L'amie Mortelle" , Wes Craven nous a donné sa version de Roméo et Juliette, une love-story macabre qui finira de manière tragique. Pas un classique mais un film non dénué d'intérêt et bien supérieur à ses deux derniers films.
   

Après cette petite remise en forme, Craven continue sur sa lancée et nous revient cette fois en très grande forme avec son terrifiant "L'emprise des Ténèbres". Vaudou et sorcellerie sont à l'honneur et les séquences chocs sont nombreuses. Le dernier quart d'heure du film ne vous laissera pas souffler et la tension sera à son maximum. Un film qui vous dégoûte à jamais d'aller en vacances sur l'île d'Haïti, où les zombies existent pour de vrai ! Du grand Craven !
   

Conscient de l'impact qu'a eu freddy sur le public, Craven décide pour son prochain film "Shocker" de créer un nouveau monstre. Ce sera Horace Pinker, un serial-killer condamné à la chaise électrique et qui, après son passage sur ladite chaise, devient encore plus redoutable car il peut désormais utiliser le courant électrique pour se mouvoir. Le film est assez fun à regarder, la réalisation tient la route, Horace Pinker est vraiment très méchant et les effets spéciaux fort bien réalisés, le tout étant rythmé par de la musique heavy-métal. Malgré un bon succès, Horace Pinker ne deviendra pas le nouveau freddy, aucune suite au film n'ayant vu le jour.
   

En 91, le réalisateur nous livre un film assez spécial, mélange de film d'action, de comédie, de suspense et de terreur. "Le Sous-sol de la Peur" est une fable horrifique, un conte macabre qui associe les éléments des histoires qui font peur : un jeune garçon qui deviendra un héros, une jeune fille qui va aider le héros, un couple apparemment ordinaire qui se révélera ne pas être ce que l'on croit, des creatures dans les murs, une maison "presque" vivante… Une fois entré dans la maison, Wes Craven filme un huis-clos angoissant, dans une maison bourrée de pièges et de gadgets électroniques du plus bel effet, et où habite un couple complètement barge ! La meilleure scène du film étant lorsque le mari revêt sa combinaison de cuir intégrale, avec gants et masque de latex et qu'il se met à pourchasser les enfants, fusil à pompe dans la main. Une scène jubilatoire, hors du commun, la "Craven's touch" du film… A l'arrivée, le film souffre peut-être de son mélange de genre mais il reste une série B attractive, rythmée, intelligente, imaginative et horrifique. Un bon Craven en somme.
   

1994 marque les retrouvailles du réalisateur avec son personnage culte : freddy. Déçus par le sixième chapitre de la série, dans lequel freddy trouvait définitivement la mort, les producteurs décident que le seul à pouvoir clore cette série est le concepteur du mythe lui-même. Ils proposent donc à Craven de faire un septième et ultime chapitre à la saga. Il accepte et parvient à convaincre Heather Langenkamp de jouer dans son film. Le concept de "freddy sort de la Nuit" est assez astucieux. En effet, Craven filme la réalisation d'un nouveau freddy et fait donc jouer aux acteurs leur propre rôle. Il se met d'ailleurs lui-même en scène, tout comme le producteur Robert Shaye. C'est comme si toute la saga n'était que des films et que freddy n'a jamais existé. Une scène le montre d'ailleurs fort bien car on voit Robert Englund venir sur un plateau télé habillé en freddy, et faisant la joie des fans du croquemitaine. Mais le personnage "virtuel" de freddy a remporté un tel succès qu'une "entité freddy" a vu le jour, pour de vrai, et cette entité, ne voulant pas disparaître aux yeux du public, décide d'interagir avec les acteurs de chair et de sang (vous suivez ??). En fait, freddy serait le mal absolu, mal qui aurait pris l'apparence du croquemitaine puisque celui-ci est connu de tout le monde, via les six films de la saga. C'est également pour ça que freddy a un nouveau look dans le film, car il est censé être plus méchant, plus sournois que le personnage lui-même. C'est compliqué, je vous l'accorde ! On peut même penser que c'est l'entité elle-même qui a suggéré aux producteurs de réaliser un nouveau chapitre. D'ailleurs, les acteurs, comme le réalisateur, se mettent à faire des cauchemars où freddy est présent, et ce, dès que Craven commence à écrire le scénario des nouvelles aventures de freddy. Et l'entité n'a qu'un seul but : venir dans le monde réel. Bref, on se retrouve avec un film dans le film. Malheureusement, cette excellente idée de scénario ne trouve pas son accomplissement dans la réalisation. Car il faut bien le reconnaître, on s'ennuie pas mal en regardant le film. freddy n'apparaît qu'au bout d'une heure de métrage, il n'y a pas trop d'action, ni même de suspense. Certes, il y a quand même des séquences qui méritent notre attention mais elles paraissent bien fades par rapport aux autres films de la série. On ne retrouve pas le Craven des "Griffes de la Nuit" dans ce métrage. Dommage.
   

Et ce n'est pas non plus avec "Un Vampire à Brooklyn" que Wes Craven va remonter la pente. Déjà, le nom d'Eddy Murphy en tête d'affiche laisse présager le pire. Pas que ce soit un mauvais acteur mais le voir dans un film d'horreur… D'ailleurs, le film hésite sans cesse entre comédie et horreur. Une scène gore se termine par un gag bien lourd. Dommage. Eddy Murphy n'est pas mauvais dans le rôle de Maximilian. C'est d'ailleurs lui qui joue le rôle sérieux contrairement à ce qu'on aurait pu croire. La partie humour vient d'un autre vampire, son serviteur. Le film est également une romance, avec l'histoire d'amour entre Maximilian et Rita, la femme flic vampire. Bref, un condensé de trois genres qui donne au final un film bancal, hésitant et qui ne restera pas dans les mémoires.
   

1996. LA date du renouveau de Craven. Sur un scénario de Kevin Williamson, créateur de la série "Dawson", Craven réinvente le "slasher movie", genre très populaire dans les années 80 dans lequel un tueur masqué s'amuse à massacrer à l'arme blanche principalement des adolescents ne pensant qu'aux joies du sexe et de l'alcool. "Scream" s'impose d'emblée comme une nouvelle référence de ce genre et fait l'effet d'une bombe sur la nouvelle génération de spectateurs. Craven ficelle son film comme un orfèvre, tourne des plans géniaux, concocte un introduction avec Drew Barrymore proprement terrifiante, impose un nouveau tueur, le "Ghost Face", en référence au masque blanc qu'il porte sur le visage, et hisse au sommet une splendide actrice, Neve Campbell, nouvelle scream-queen du cinéma d'horreur, remplaçant illico presto Jamie Lee Curtis dans le cœur des fans. Le film est vraiment excellent, le suspense rondement mené, on s'attache d'emblée aux personnages et on cherche qui pourrait bien se cacher derrière le masque du tueur. De plus, Craven joue avec les codes du genre, pour mieux les détourner et surprendre le spectateur. Un nouveau classique qu'on ne se lasse pas de revoir !
   

Suite au succès mondial du film, il était évident qu'une suite allait voir le jour. Craven rempile, comme la plupart des acteurs du premier volet. Et comme la plupart du temps, la suite est moins bonne que l'original. La fin en particulier est assez décevante. Mais "Scream 2" mérite d'être vu plus d'une fois car certaines séquences sont néanmoins excellentes, comme par exemple la scène d'introduction (bien que moins forte que celle du premier volet), la scène de la voiture où Sidney et une amie doivent sortir du véhicule en enjambant le ghost face apparemment assommé. Ou encore la scène des téléphones portables qui se passe en plein jour et où l'on se dit que rien ne peut arriver. Ou encore la scène de la pièce de théâtre où Sidney joue dans une pièce antique et où on aperçoit furtivement le masque du tueur parmi les masques des dieux grecs. "Scream 2" alterne le bon avec le moins bon mais satisfera néanmoins l'amateur de thriller horrifique.
   

"Scream 3" arrive sur les écrans en l'an 2000. Concluant la série, Craven ayant annoncé lors du deuxième chapitre que la série avait été pensée sous forme de trilogie, le film est dans la continuité du précédent. Il s'amuse aussi à nous faire un film dans le film en faisant se dérouler l'action sur le tournage de stab 3 et les acteurs rencontrent les personnes qu'ils sont censés jouer, ce qui donne une situation assez cocasse. Le suspense est encore une fois bien entretenu (la scène du fax est excellente) mais le film est peut-être plus "fun" que le précédent, et donc moins terrifiant. La scène d'introduction est moins percutante que celle des deux premiers chapitres, bénéficiant pourtant de la sublime Kelly Rutherford. Neve Campbell est toujours aussi ravissante et on retrouve avec plaisir l'agent Dewey et la peste Gale Weathers. Le final est un peu tiré par les cheveux mais on prend du plaisir à suivre les méfaits du ghost face. Craven connaît bien son métier et nous le prouve encore une fois.
   

On entendra parler à nouveau de Wes Craven en 2004, année où sortira normalement son nouveau film, " Cursed ", relatant l'histoire d'un serial-killer qui serait également un loup-garou. Aux dernières nouvelles, il y aurait quelques problèmes de post-production et des scènes devraient être retournées avant la sortie du film.

Ah oui, au fait, vous l'avez sûrement remarqué, quand il ne réalise pas, Wes Craven est aussi producteur et son nom apparaît souvent en haut des affiches des films qu'il produit comme "Wishmaster", "Le Peuple des Ténèbres", "Dracula 2001" ou encore "Le Carnaval des Âmes"…

Comme on vient de le voir, la carrière de Wes Craven est faite de hauts et de bas. Il est certain que ce n'est pas donné à tout le monde de ne réaliser que des bons films. Quand on voit la carrière de Tobe Hooper par exemple, on peut dire que Craven a plutôt bien réussi la sienne. Ce qui est sûr, c'est qu'il a apporté beaucoup au cinéma fantastique et d'horreur, qu'il continue de défendre encore aujourd'hui. Capable du meilleur mais aussi du moins bon, il y a néanmoins toujours quelque chose à retenir dans ses films, une scène, une ambiance, même dans les plus mauvais. Un réalisateur sur qui il faut compter et à qui on souhaite de nous faire encore frissonner !

III / FILMOGRAPHIE COMPLETE

1971 - TOGETHER

1972 - THE LAST HOUSE ON THE LEFT

1977 - THE HILLS HAVE EYES

1978 - STRANGERS IN OUR HOUSE / SUMMER OF FEAR

1981 - DEADLY BLESSING

1982 - SWAMP THING

1984 - THE HILLS HAVE EYES 2

1984 - INVITATION TO HELL

1984 - A NIGHTMARE ON ELM STREET

1985 - CHILLER

1985 - Plusieurs épisodes de la série THE TWILIGHT ZONE

1986 - CASEBUSTERS

1986 - DEADLY FRIEND

1988 - THE SERPENT AND THE RAINBOW

1989 - SHOCKER

1990 - NIGHT VISIONS

1991 - THE PEOPLE UNDER THE STAIRS

1992 - NIGHTMARE CAFÉ (Série Tv)

1994 - WES CRAVEN'S NEW NIGHTMARE

1995 - VAMPIRE IN BROOKLYN

1996 - SCREAM

1997 - SCREAM 2

1999 - MUSIC OF THE HEART

2000 - SCREAM 3

2004 - CURSED