RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Né le 13 avril 1950 à New York, Ron PERLMAN est aujourd'hui considéré comme l'un des acteurs américains les plus frenchies. Bien que n'ayant quasi jamais eu de premier rôle dans un long-métrage, mis à part "hellboy" de Guillermo DEL TORO, l'acteur est resté dans la mémoire des français notamment grâce à son visage de brute qui marquera bon nombre de cinéphiles.

CHAPITRE 1 : Des débuts plus que prometteurs

Son diplôme en beaux-arts en poche, Ron PERLMAN quitte l'University of Minnesota pour rejoindre sa ville natale pour se lancer dans le théâtre, art qu'il privilégie par dessus tout. Après des représentations diverses et variées, des pièces contemporaines aux pièces classiques telles que celles de SHAKESPEARE ou TCHEKHOV, Ron PERLMAN décide de tenter sa chance sur le grand écran et quitte alors pour un temps les planches de New York.

Sa vie d'acteur commence réellement en 1981 où il se fait remarquer dans "la guerre du feu" du français Jean-Jacques ANNAUD. Un rôle presque muet qui lui permet de mettre en valeur sa physionomie faciale si spéciale et d'être cité au Genie Award Canadien. Cinq ans plus tard, il revient sur le grand écran dans "le nom de la rose", toujours de Jean-Jacques ANNAUD, où il interprète le personnage de Salvatore.

En 1987, Ron PERLMAN suspend sa carrière au cinéma pour se pencher sur les séries télévisées. Il va en effet jouer le rôle de Vincent dans la célèbre série "la belle et la bête" durant trois saisons (de 1987 à 1989) et ira même jusqu'à réaliser l'un des épisodes de la série (épisode 8, saison 3). Son interprétation de la bête dans "la belle et la bête" lui permettra d'obtenir le Golden Globe de meilleur acteur, d'être nominé à deux reprises à l'Emmy Award et enfin d'avoir trois Viewers for Quality Television Awards!
Mais, outre ce succès inespéré, Ron PERLMAN est loin d'imaginer que les années 90 vont lui ouvrir les portes de la reconnaissance sur le grand écran…

CHAPITRE 2 : Les années 90, un véritable bond en avant sur le grand écran

Deux ans après le tournage de "la nuit déchirée" de Mick GARRIS ("le fléau", "critters 2", "psychose 4"…) en 1991, Ron PERLMAN fera la rencontre d'une personne qui marquera un tournant certain dans sa carrière. En effet, un jeune réalisateur mexicain du nom de DEL TORO va lui proposer en 1993 un rôle dans un long-métrage traitant le thème du vampirisme et de l'immortalité qui deviendra un film culte pour certains dans le registre du fantastique : "cronos". Après un petit rôle dans "romeo is bleeding" de Peter MEDAK en 1994, il va accroître sa cadence de tournages en jouant entre autres cette même année dans "les aventures d'huckleberry finn" de Stephen SOMMERS ("un cri dans l'océan", "la momie", "van helsing"…) et "police academy 7 : mission à moscou" d'Alan METTER. Puis s'enchaîneront "fluke" de Carlo CARLEI en 1995 ou encore "lightning" de Joe DANTE ("piranhas", "hurlements", "gremlins", "small soldiers"…) cette même année. Après une apparition dans "l'ultime souper" de Stacy TITLE, Ron PERLMAN fait la rencontre d'un autre réalisateur français en 1995 : Jean-Pierre JEUNET. Celui-ci, en collaboration avec Marc CARO, lui offre un rôle dans "la cité des enfants perdus". Le succès est à nouveau au rendez-vous : l'américain semble prédestiné à tourner dans des films de réalisateurs français! Ainsi, deux ans plus tard, on le retrouve dans une grosse production de Jean-Pierre JEUNET, à savoir "alien la résurrection" où il incarne le rôle d'une brute armée aux côtés de Sigourney WEAVER, héroïne de la saga mythique. Cette même année 1997, on le retrouvera dans "l'île du docteur moreau" remis à jour par FRANKENHEIMER ("le prisonnier d'alcatraz", "un crime dans la tête", "ronin"…) et dans "prince vaillant" d'Anthony HICKOX ("hellraiser 3", "warlock : the armageddon"…).

Après une cadence ralentie de 1998 à 1999, Ron PERLMAN revient en 2000 avec notamment "bread and roses" de Ken LOACH. Il en profite également pour prêter sa voix dans deux dessins animés : "titan a.e.", aux côtés de Matt DAMON, Bill PULLMAN et Drew BARRYMORE, ainsi que "fievel et le trésor de manhattan". L'an 2000 sera également l'occasion pour l'acteur de renouer les liens avec le fantastique en faisant une apparition dans le 12ème épisode de la saison 3 de "charmed" sans pour autant imaginer que c'est dans ce domaine qu'il va réellement être sollicité le siècle suivant…

CHAPITRE 3 : Le 21ème siècle, source de collaborations en tout genre

Nous voilà au 21ème siècle avec cette année 2001 où se reformera pour la troisième fois le duo ANNAUD-PERLMAN dans le film de guerre "stalingrad". 2002 sera une année basée sur le thème du fantastique avec un rôle dans "l'ascenseur niveau 2" de Dick MAAS et surtout une interprétation forte dans "blade 2" de Guillermo DEL TORO qu'il retrouve neuf ans après "cronos". Le succès est au rendez-vous : "blade 2" rapportera 73 658 000 dollars rien que sur le sol américain et sera perçu par bon nombre de fans comme le meilleur opus de la trilogie vampirique!
2003 sera également une grosse année pour Ron PERLMAN qui jouera dans "absolon" de David BARTO, "star trek nemesis" de Stuart BAIRD et "les looney tunes passent à l'action" de Joe DANTE.

Mais c'est en 2004 qu'il se verra offrir pour la première fois de sa carrière un premier rôle : en effet, cette année, Guillermo DEL TORO (toujours lui!) lui propose d'incarner le héros rouge de "hellboy", adaptation d'un célèbre comic-book. Un rôle que n'oubliera pas de sitôt Ron PERLMAN, d'autant plus que le tournage ne fut pas une mince affaire : notre vedette passait 5 à 6 jours par semaine au gymnase pour se muscler et ainsi pouvoir porter le lourd costume du héros!
Le film est un véritable succès et l'acteur devient vite une icône sous son maquillage de démon. Mais il est cependant intéressant de noter que ce n'est pas la première fois que Ron PERLMAN se voit maquillé pour tourner : c'était déjà le cas pour "la guerre du feu", "le nom de la rose" ou encore "star trek nemesis" et dans la série "la belle et la bête"!

2005 sera une année de repos pour Ron PERLMAN qui préfèrera prêter sa voix à deux dessins animés : "tarzan 2" et "scooby doo in where's my mummy?". On retrouvera à nouveau l'acteur en chair et en os l'année suivante dans "desolation" de Mick GARRIS et "five girls" de Warren P.SONODA. Mais on attend surtout avec impatience son grand retour dans "hellboy 2, the golden army" prévu en 2008!

Fidèle à ses réalisateurs (Guillermo DEL TORO pour "cronos", "blade 2", "hellboy" et "hellboy 2" / Jean-Jacques ANNAUD pour "la guerre du feu", "le nom de la rose" et "stalingrad" / Jean-Pierre JEUNET pour "la cité des enfants perdus" et "alien la résurrection"), Ron PERLMAN a su nous émoustiller dans des scènes d'anthologie mettant en avant son comportement de brute épaisse ("alien la resurrection", "hellboy"…). Cet accro aux comics (il se définit ainsi) prêtera par ailleurs sa voix à des personnages de dessins animés tels que "batman" ou "superman" avant d'interpréter le rôle d'Hellboy. Doté d'un potentiel énorme pour le cinéma, il est indéniable qu'on le verra devant la caméra encore un bon paquet d'années!



David Maurice