RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION

En un seul film, Dieter Laser a rejoint le club très fermé des grands méchants cultes du cinéma horrifique. Ce film, c'est bien sûr "The Human Centipède : First Sequence" dans lequel il interprète le rôle principal du Dr Heiter,chirurgien expert en séparation de siamois qui décide de coudre "bouche à cul" des êtres humains afin de créer le plus long tube digestif et ainsi obtenir un mille-pattes humain. Au delà de ce postulat complètement fou, la réussite du film tient pour beaucoup dans l'interprétation magistrale, drôle et terrifiante de Dieter Laser. Il fallait donc en savoir plus sur ce comédien atypique, que nous retrouverons bientôt dans le troisième (et normalement) dernier film de la saga "The Human Centipède" et sur sa façon d'appréhender des rôles aussi étranges.

Comment avez-vous obtenu le rôle principal de "The Human Centipede : First Sequence“ ?

J’ai reçu une demande de rendez-vous de la part de "Six Entertainment Company“ basée à Amsterdam et, un dimanche matin ensoleillé, j’ai rencontré la productrice du film Llona Six et le réalisateur Tom Six dans le hall du Hilton à Berlin. Tom avait vu le film allemand "Fueher Ex“ dans lequel je joue un petit rôle de "Tueur de Masse" en prison, et il a décidé de me demander si je voulais interpréter le premier rôle dans "The Human Centipede : First Sequence“. Tom m’a raconté très précisément l’ensemble du film en temps réel et c’était impressionnant de voir comment il voulait le réaliser. Lorsqu’il a fini, j’étais si fasciné par cette histoire et par la passion dans ses yeux que j’ai spontanément dit "Nous devons faire ça !“ "-Maintenant, nous allons parler d’argent“ a dit Llona, et cinq minutes plus tard, nous avions un accord conclu par une poignée de main.

Quel a été votre sentiment après avoir lu le scénario ? Plutôt amusé ou choqué ?

Définitivement choqué ! Coudre des chiens et des personnes entre elles, cul à bouche, au lieu de séparer des frères siamois, tout cela fait par un chirurgien qui est devenu complètement fou semblait encore assez drôle et même logique mais en écoutant l’histoire de Tom, je n’avais pas réalisé les conséquences pour le tube digestif des victimes. Quand j’ai lu dans le scénario :“Nourris les, Nourris les" et "Avale, avale, salope!“ Je suis devenu une "mauviette“ (traduction de "Chicken-Shit“) : "Que vont penser mes amis acteurs ? Et les critiques allemandes ? Qu’en sera-t-il de ma réputation d‘acteur sérieux avec une grande expérience dans le théatre Allemand ?"

Avez-vous hésité avant d’accepter le rôle ? Est-ce que des personnes de votre entourage ont essayé de vous décourager de jouer dans ce film ?

En effet, j’ai hésité mais un deal par poignée de main est un contrat… et le "Six-Pack" Tom et Llona sont des gens si adorables… aurait-il fallut demander à quelqu’un… Vous n’avez jamais et vous ne devez jamais demandé à quelqu’un quoi faire… (Dieter se parle à lui même) Alors, mon ami Dieter, assis toi sur ton cul, soit productif et créer un personnage dont tu n’auras pas honte mais qui soit drôle à jouer… Le fou Dr. Heiter est un expert en séparation de jumeaux siamois… le docteur nazi fou Dr. Josef Mengele a expérimenté avec des jumeaux… Il fallait donc botter le cul de ces clowns de medecins nazi allemands et les exposer au ridicule, ce qui était vraiment le cas, ils étaient ridicules. Des criminels de la rétention anale. Mets un pantalon d’équitation noir avec un t-shirt noir, mets tes bottes d’équitation noires au dessus du pantalon, mets la fameuse "German Eppendorfer“, une veste de medecin des années 30, au dessus de tout ça et là vous avez la ressemblance exacte d’un Medecin Nazi-SS, un personnage comique et intemporel de psychopathe.

Quel sortes de retours avez-vous reçu à la sortie du film ?

Uniquement des applaudissements, des éloges et de l’admiration.

Comment s'est passé le tournage avec Tom Six ?

"Aimez vous ma veste de medecin, Tom" – "Je l’adore“. Travailler avec Tom Six est un pur plaisir. Il sait exactement ce qu’il veut faire mais en même temps, il est assez fort pour laisser à l’acteur beaucoup de liberté. Tant que vous êtes dans la vision qu’il a du film, c’est le realisateur le plus généreux qu’on puisse rencontrer. Je n’ai jamais autant improvisé dans un film que dans "The Human Centipede 1". L’alchimie entre nous était extraordinaire.

Vous êtes vraiment effrayant dans le film, comment avez-vous fait pour entrer dans la peau du personnage ?

J’ai fait ce que tout le monde fait lorsqu’on lit un roman. Vous commencez par être dans l’ambiance, vous rencontrez les personnages, vous (esperons-le) êtes excités et même impliqués, vous commencez à vous identifier et à la fin vous avez-vu un film fait par vous même dans votre écran de cinéma mental. Mon roman est le scénario, la seule différence est que je l’ai lu "mille fois“ et donc (esperons-le), j’ai acquis une connaissance intime et un sentiment intense de mon personnage.

Quel est votre opinion à propos du Dr. Heiter ? Vous trouvez-vous des points communs avec lui ?

Bien sûr ! Mon travail est d‘“aimer“ mon personnage parceque personne ne se réveille le matin et se dit à lui même qu’il est une méchante personne. Au contraire : Heiter, par exemple, a emmagasiné beaucoup de haine contre les autres. Une raison à cela peut être qu’en Allemagne, en tant que scientifique, vous êtes forcé à partir en retraite à 65 ans et peu importe votre talent et les compétences que vous avez. Même si c’est un personnage comique, je dois le comprendre et être aussi proche de ses sentiments que possible. Cela arrive souvent de se parler à soi-même. Si quelqu’un vous a blessé, vous avez tendance à répéter pendant des heures, avec votre voix intérieur, des choses comme : "Quel idiot ! Quel trou du cul…“ Et ainsi de suite, et ainsi de suite…

Est-ce plutôt ennuyeux, drôle ou jouissif de contrôler ce mille-pattes humain et plus spécialement de ne pas être dedans ?

J’ai admiré mes collègues qui ont joué le mille-pattes humains pour leur endurance, leur discipline et leur engagement…. Bien sûr, j’étais content de ne pas être dedans.

Que pensez-vous de la polémique autour du premier "The Human Centipede“ ?

Au cas ou vous ne verriez pas le film comme un thriller horrifique à l’humour noir, peut être que vous aurez des problèmes pour l’apprécier. Dans toutes les séances de cinéma auxquelles j’ai assisté, quelqu’un commençait involontairement à rire nerveusement et les réactions du public escaladaient joliment dans un mélange de rire et d’horreur. Mais, de toutes façons, la polémique est toujours bonne ! C’est la meilleure façon de promouvoir un film.

Qu’avez-vous pensé de l’évolution dans le second film : "Full Sequence" ?

Je pense que l’idée de cette histoire de copycat est géniale ! J’ai aimé le noir et blanc, la citation de "Psychose“ et je pense que Laurence R. Harvey est fantastique.

Le fait que le deuxième film aille dans une direction ou la violence est plus explicite ne vous a pas dérangé ?

Vous ne pouvez pas me demander ça à moi ! Je vous ai déja dit que j’étais une mauviette (traduction personnelle de "horror-chicken-sissy“). J’avais besoin de me persuader moi même, même pour "The Human Centipede : First Sequence“.

Vous êtes dans le casting du 3ème film : "The Human Centipede : Final Sequence“. Pouvez-vous nous parler de votre rôle dans ce film ?

Mon rôle s’appelle "Bill Boss“ et en accord avec ce nom, c’est la partie principale absolue de ce "Final Sequence“.

Pouvez-vous nous donner des informations à propos de ce film final ? Devons nous nous attendre à plus de violence que dans le précédent ? Quel est le synopsis ?

Je peux seulement vous dire que l’idée et l’intrigue sont, encore une fois, très sophistiquées et simplement géniales ! La réalisation et le cinéaste sont géniaux ! Mes collègues sont fantastiques ! Alors, attendez et vous serez émerveillés…

J’ai entendu que le film allait se passer dans un asile psychiatrique avec 500 personnes dans le mille-pattes ! Est-ce vrai ?

Je ne peux pas vous en dire plus que ce que j’ai déjà dit. Vous devez attendre que le film sorte et vous serez définitivement étonné, fasciné et impressionné…

Vous avez gagné deux awards durant votre carrière, un pour "John Glueckstadt" en 1975 et un pour "The Human Centipede“ en 2009. Lequel des deux vous a le plus fait plaisir ?

Je pense que gagner l’award du meilleur acteur dans le plus grand festival de film de genre des Etats-Unis est vraiment quelque chose de spécial.

Vous avez des rôles récurrents dans des séries comme "Lexx“, Qu’est ce qui vous semble le plus intéressant dans ce genre de rôle ? Développer le personnage ?

Il n’y a pas de grandes différences avec un autre rôle mais le temps que vous passez dans une série vous donne la chance d’améliorer et d’approfondir votre personnage.

Êtes-vous un fan de film d’horreur ? Quel est votre préféré ?

Cela dépend de la qualité des films. Mon préféré est "Le Silence des agneaux“.

Est-ce qu’Anthony Hopkins, qui joue Hannibal Lecter, vous a influencé pour jouer le Dr. Heiter ?

Pas du tout, je ne regarde jamais à droite ou à gauche, je fais juste les choses selon ma vision. Mais, c’est certain que c’était un grand honneur que le Dr. Heinter soit ensuite comparé à Hannibal Lecter par un grand nombre de critiques sérieuses et de commentaires… Néammoins, l’histoire elle même du "Silence des agneaux“ m’a beaucoup aidé pour prendre ma décision de jouer le Dr. Heiter. Je me suis demandé : "quelle est la grande différence entre manger les cerveaux de ses victimes et les coudre ensemble ! – Alors !“

Quel est votre meilleur et votre pire souvenir sur un tournage, dans votre carrière ?

Le meilleur : Etre assis à coté de Burt Lancaster pendant la sieste après la pause déjeuner.

Le pire : Stupidement ambitieux, j’ai fait une cascade moi même et j’ai sauté à travers la mauvaise fenêtre d’un très haut batiment. J’ai été sauvé, d’un cheveu, par une petit morceau de la protection qui était prévue à l’extérieur.

Sur quel tournage étais-ce?

J’ai joué le fils de Burt Lancaster et l’amoureux de Julie Christie dans la mini-série TV "Fathers and Sons“. J’ai sauté à travers la "fenêtre de l’horreur“ en jouant le rôle titre "Ulrich Stolzenberg“ dans l’épisode "Amigos“ de la série TV "Wolffs Revier“.

Quels sont vos prochains projets ?

Me battre pour un script que j’ai écrit. Et le travail de relations publiques et de promotion pour la première de "The Human Centipede III : Final Sequence“ au printemps 2014 aux Etats-Unis.

Merci M. Laser

De rien.



Sylvain Gib Wed, 01/15/2014 (All day)