RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 3
(2 votes)
John et sa petite famille se rendent dans une petite ville à l’orée des bois dans laquelle les habitants sont en proie à la terreur depuis quelques temps. En effet, voilà maintenant plusieurs longs mois que les disparitions d’enfants se multiplient et que des adultes sont tués. Avec le shérif, John va enquêter sur ses mystérieux kidnappings et rechercher les enfants disparus.



Distribué par la firme américaine Troma, "attention ! enfants" ("beware : children at play") est un film sorti en 1989 mettant en scène des enfants meurtriers, comme nous pouvions déjà en voir une bonne poignée au cours des années 70/80. Alors que "les révoltés de l’an 2000", "les démons du maïs" (alias "children of the corn") ou plus tôt encore "le village des damnés" avaient su se faire une place dans ce genre si particulier, le film de Mik Cribben tombera rapidement dans l’oubli.

Un résumé aguicheur, le nom de Troma, une affiche sacrément racoleuse… Tout était pourtant mis en avant pour attirer le public qui malheureusement délaissera bien vite ce petit film que l’on verra alors débarquer par chez nous quinze ans plus tard dans une petite édition dvd toute aussi racoleuse que les publicités de l’époque (« ils aiment leurs parents… ils les préfèrent avec de la sauce tomate » mentionne la jaquette du dvd).



Car même si nous retiendrons tout particulièrement un final fun et barbare (le principal, et peut-être seul, atout de "attention ! enfants"), il faut bien reconnaître que le film de Mik Cribben fourmille de défauts, aussi bien dans sa narration que dans sa réalisation et son casting.

Avec une histoire relativement simpliste, "attention ! enfants" ne tiendra pas longtemps en haleine le spectateur. Remplissages blablateux en veux-tu en voilà, incohérences flagrantes (notre héros dort dehors dans un hamac en pleine nuit à l’orée des bois alors qu’il sait pertinemment que des enfants tueurs rôdent dans les parages, des enfants que personne ne trouvent d’ailleurs alors qu’ils vivent à quelques centaines de mètres depuis plusieurs mois dans un campement…), séquences stupides…

Malgré le peu de scénario, il est tout de même surprenant de constater autant d’imperfections. Une constatation qui ne fait plus aucun doute une fois arrivé à mi-parcours : autant de maladresses et de crétineries ne peut être qu’intentionnel d’où cette impression d’être ici face à un nanar bien plus qu’un navet. D’ailleurs, le final dont je vous parlais quelques lignes plus haut viendra confirmer cela sans plus aucune hésitation possible (nous aurons alors droit à une sorte de lutte entre cowboys et indiens aussi bien jouée que dans une cour d’école primaire sous une musique décalée, avec ses meurtres parfois grossiers et ses morts qui respirent encore!)



Je ne parlerai pas de la musique guère entraînante, très rétro et parfois bien entêtante ainsi que des raccords grossiers et des cadrages bien vilains qui viennent nous rendre visite de temps en temps. Non, je préfère vous parler à présent du casting et de la galerie des personnages car là encore nous avons droit à du grand n’importe quoi!

Tous plus mauvais les uns que les autres, les acteurs et actrices de "attention ! enfants" sont de véritables perles en la matière : manque d’expression sur les visages, textes récités sans trop de ton… Ne parlons pas des scènes de combats ou tout simplement des altercations entre personnages (les coups font office de petites tapes, l’adversaire tombe sans le moindre contact physique…), encore moins des morts sur le champ de bataille final (surtout ne te retiens pas de respirer cinq secondes hein!)… Déjà que les acteurs ne sont pas aidés par un doublage français catastrophique (car le dvd ne propose pas de sous-titrage malheureusement), il faut en plus que ces derniers soient ridicules face à la caméra de papa Cribben (mention spéciale notamment à notre jeune gourou en herbe au look préhistorique et armé d’une massue rappelant Fred et Barney des Pierrafeu ou encore les frères Têtes-dures Roc et Gravillon dans "les fous du volant").

En ce qui concerne les effets spéciaux, bien qu’ils soient en nombre suffisant au vu de la barbarie perpétrée dans le film de Mik Cribben (head shoot, corps coupé en deux, empalement, éventration, extirpation de cœur, têtes coupées, coups de haches et de couteaux…), la qualité n’est malheureusement pas souvent au rendez-vous. Dommage diront beaucoup tandis que d’autres trouveront peut-être que ce manque de moyens indéniable donne un petit charme non dénué d’intérêt au métrage (oui, enfin bon…).
Nous retiendrons cependant que le film ose bien des choses dans son final surprenant il faut le reconnaitre : malgré l’amateurisme des séquences, voir des gosses prendre des coups de machettes, se faire exploser la tête ou encore se prendre des balles dans le dos alors qu’ils tentent de fuir transpire le mauvais goût que nous étions en droit d’attendre d’un film distribué par la firme Troma! Rajoutez à cela un viol, des séquences de cannibalisme et des massacres d’adultes et vous avez là un film bien cru comme promis sur la jaquette et l’affiche du film (tout n’est pas mauvais dirons-nous, dommage que tout ceci n’arrive qu’en fin de métrage…).



Avec ses allures de navet (c’est chiant, c’est mal joué, c’est incohérent par moments et c’est visuellement moche…), "attention ! enfants" ressemble finalement bien plus à un bon vieux nanar (tant de niaiseries font forcément sourire et nous poussent forcément à croire que tout cela est intentionnel). Un film certes blindé de défaut mais pour lequel bizarrement nous ressentons presque un petit plaisir coupable… Une sensation due indéniablement à cette scène finale de barbarie aux plans parfois kitchs, à la musique délirante, aux effets parfois pathétiques et aux acteurs carrément mauvais jouant aux cowboys et aux indiens !
Dommage que le restant du film (autrement dit environ 1h20) ne soit pas à la hauteur des dix dernières minutes carrément nanaresques et presque jouissives…








Du même réalisateur :