RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
aventure

Systeme
PS4

Developpeur
DONTNOD Entertainment

Annee
2015

Votre note: -
Moyenne: 5.4
(5 votes)


Vous incarnez Max Caufield, jeune étudiante en photographie qui se retrouve plongée dans une enquête afin de faire la lumière sur la disparition d'une étudiante populaire du campus, Rachel Ambers, qui était sa meilleure amie. Max va découvrir qu'elle a le pouvoir de faire reculer le temps. Mais modifier le présent ou le passé n'est pas sans conséquence sur le futur...

L'AVIS :

Les jeux à épisodes ont été popularisé par le studio Telletale Games, qui a su créer la surprise et l'intérêt des joueurs avec des titres comme les deux saisons de "The Walking Dead", l'excellent "The Wolf among us", "Tales from the borderlands" ou "Game of thrones".

Le studio français (yes !) DONTNOD a décidé lui aussi de se laisser tenter par l'aventure épisodique avec "Life is Strange". Bien lui en a pris puisque ce jeu a suscité un nombre de réactions positives assez incroyable sur les réseaux sociaux, les fans n'en pouvant plus d'attendre l'épisode suivant afin de découvrir la suite des aventures de Max, de son amie Chloé et surtout les conséquences de ses actions sur le temps.



Disons-le de suite, "Life is Strange" est un jeu narratif pur. Entendez par là que les joueurs qui ne jurent que par l'action tonitruante ou les rythmes effrénés peuvent passer d'emblée leur chemin. De l'action, il n'y en a quasiment pas dans "Life is Strange". C'est un récit, une histoire à découvrir et à vivre avant tout, dans laquelle le gameplay a été réduit à son strict minium. Utilisant la pratique du "point n' click", vous pouvez marcher, courir, choisir vos dialogues et interagir avec les objets de votre environnement, en plus de pouvoir reculer le temps. Voilà, c'est tout. Le niveau de difficulté du jeu est également au plus bas, seules certaines énigmes à résoudre apporteront une petite complexité à l'aventure.

Vous l'aurez compris, ce qui prime dans "Life is Strange", c'est l'immersion du joueur dans l'histoire de Max Caufield, c'est la mise en avant du ressenti émotionnel du joueur face aux événements qu'il va vivre en incarnant la jeune héroïne. Et de ce point de vue là, "Life is Strange" est une pure réussite.



Durant les cinq chapitres que dure l'aventure (durée du jeu : entre quinze et vingt heures), vous allez apprendre à apprécier, à avoir une empathie réelle pour votre personnage (Max Caufield) mais aussi pour son amie Chloé, vous allez haïr puis aimer d'autres protagonistes, bref, vous allez être pris de passion pour un scénario habile, réservant de vraies moments d'émotions entrecoupés de séquences stressantes, notamment lors des deux derniers chapitres, qui tire cette chronique sociale vers le thriller ténébreux et glauque. Le fantastique sera évidemment de la partie car tel le héros du film "L'effet papillon", votre personnage peut donc à loisir reculer le temps afin de changer les événements qui viennent de se produire : Un élève pète un câble et tire sur Chloé ? Pas de soucis, un petit retour en arrière et vous interviendrez avant le moment fatidique pour faire s'enfuir l'élève. Un dialogue ne plait pas à un personnage qui se met à vous menacer d'un couteau ? Pas de soucis, un petit retour en arrière et vous changer de dialogue afin de convenir à votre hôte. Chloé est coincé sur les rails d'un chemin de fer et un train la percute de plein fouet ? Pas de soucis, un petit retour en arrière et vous arriverez à l'aide d'outil à faire déviez l'embranchement et à libérer Chloé à temps.

Malheureusement pour vous, ce don de pouvoir jouer avec le temps n'est pas une bénédiction. Chaque changement que vous opérerez sur le cours de l'histoire aura des répercussions parfois positives, mais parfois désastreuses. De nombreux dilemmes de conscience vous saisiront alors, vous amenant à rechanger ce que vous aviez accompli en pensant que c'était une réussite. A ce titre, le tétanisant final du chapitre 3 risque de vous laisser sans voix. Encore plus grave, vous avez des visions d'une gigantesque catastrophe naturelle qui s'abat sur votre petite ville. Serait-ce votre faculté à changer le cours de l'histoire qui en est la cause ? Pourrez-vous sauver votre ville ? Et votre pouvoir vous aidera-t-il à comprendre le pourquoi de la disparition de votre amie Rachel Ambers ? Bref, de nombreux rebondissements vous attendent et le scénario, diabolique, brillant et intelligent, ne risque pas de vous décevoir.



Niveau réalisation, le jeu est assez joli tout en étant surprenant. On a en effet l'impression d'avoir sur notre écran des peintures aquarelles en action. L'effet est troublant mais cet esthétique singulière participe pleinement à la réussite du jeu pour ma part, auquel il faut ajouter l'excellence des voix originales et surtout de la bande sonore composée de nombreux morceaux totalement en adéquation avec l'ambiance voulue.

Véritable immersion dans la vie d'une lycéenne, avec journal intime, consultation de SMS, réflexion et pensées en voix off, "Life is Strange" vous embarque avec lui dès le premier chapitre et ne vous lâche plus jusqu'au dénouement final. Assez contemplatif au départ, l'histoire gagne en épaisseur et en rythme et on rêverait de voir ce jeu adapté au cinéma. Parce qu'il faut bien le reconnaître, l'histoire de Max Caufiled et de Chloé est passionnante, belle, émouvante et terrifiante à la fois. Une belle réussite, et made in France s'il vous plait !

5/6 - Stéphane Erbisti