RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
rail shooter

Systeme
PS4

Developpeur
Supermassive Games

Annee
2016

Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Vous êtes installés dans un wagon de Grand Huit. Un Monsieur Loyal inquiétant vient à votre rencontre et vous explique le pourquoi de votre présence ici. Vous êtes armés de deux armes à feu et le wagon se met à avancer pour un effrayant tour de train fantôme...

L'AVIS :

J'avais adoré le jeu "UNTIL DAWN", un survival horror très cinématographique et dont certains de vos choix modifiés clairement le déroulement de l'histoire et surtout le nombre de décès parmi vos amis !

"UNTIL DAWN : RUSH OF BLOOD" n'est pas une "vraie" suite à cet excellent jeu. Les développeurs ont opté pour une approche totalement différente, dont l'unique but est de mettre en valeur le fameux Playstation VR, le casque de réalité virtuelle de Sony.

En clair, "RUSH OF BLOOD" va utiliser les décors du jeu original, certains personnages également, mais dans une ambiance fête foraine puisque vous allez vivre cette aventure dans le wagon d'un Grand Huit. Et c'est parti pour un tour de manège horrifique dans lequel vous devrez, munis de vos armes, défourailler bon nombre de menaces, tirer sur tout ce qui bouge, et éviter de mourir d'une crise cardiaque. Ce qui n'est pas évident !



Pas évident parce que l'expérience VR est tout bonnement incroyable. Vous n'incarnez pas un personnage, VOUS ÊTES CE PERSONNAGE. Et c'est une sacrée différence, vous pouvez me croire. Muni du casque VR sur la tête et d'un casque audio sur les oreilles, vous vous retrouvez à l'intérieur du jeu. Rotation à 360°, vous êtes totalement plongé dans l'univers coloré et sanglant de Rush of Blood. A côté, la 3D au cinéma, c'est de la pacotille.

Encore plus fort et plus bluffant, et je ne sais pas comment la réalité virtuelle permet de faire ça mais c'est juste prodigieux, l'impression de se retrouver réellement dans un Grand Huit. Impression de vitesse, d'inclinaison, et sensations inimaginables lors des montées et surtout des descentes alors que vous êtes tranquillement assis chez vous sur une chaise qui ne bouge pas ! Franchement, je me suis pris à hurler lors des descentes et des virages tellement le rendu et la sensation d'être dans un vrai manège est palpable et crédible. C'est HA-LLU-CI-NANT !



Vous voilà donc partie pour un ride infernal dans les différents niveaux du jeu. Des niveaux assez courts, comptez un gros quart d'heure par niveaux, aux nombres de sept. Une courte durée qui s'explique par le fait que la réalité virtuelle peut provoquer le désagréable "motion sickness", ou mal des transports en français. Notre cerveau n'est pas habitué à voir des choses bouger autour de lui comme si notre corps était en mouvement alors qu'en fait, il est immobile. D'où la possibilité chez les utilisateurs d'avoir des sensations de vertiges, voire même de nausées. En ce qui me concerne, je n'ai jamais ressenti ce phénomène durant mes parties de RUSH OF BLOOD, à contrario d'autres jeux que je chroniquerai par la suite.

Le but du jeu est donc simple : pendant que vous avancez et dévalez les rails du parcours à toute berzingue, vous devez tirer sur des cibles pour marquer des points ou sur de multiples menaces qui viennent vous agresser ! Clowns tueurs, araignées géantes, spectres, lames de scie circulaire et j'en passe, on a tout un panel d'agressions diverses qui vont venir rythmer votre aventure.

A l'aide des PS MOVE ou de la manette (moins sympa), qui représentent vos mains munies des armes à feu que vous débloquerez au fur et à mesure (pistolet, fusil à pompe, mitrailleuse...), vous pourrez donc tirer là où bon vous semble, sachant qu'il y a beaucoup de choses de destructibles. Et ne pas oublier de recharger tout le temps si vous ne voulez pas vous retrouver comme un idiot face à un monstre assoiffé de votre sang ! Chaque fin de niveau vous amènent à un Boss final.

La difficulté du jeu est scindé en quatre : facile, normal, infernal et fou. Pour cette dernière option, vous ne disposerez que d'une seule vie ! Bon courage !



Au niveau des graphismes, la VR n'a rien de comparable avec la beauté des derniers jeux sortis style Uncharted 4, Battlefront ou Horizon Zero Dawn. Il ne faut pas s'attendre à des graphismes 4K, on en est très loin. Mais franchement, vu la qualité de l'immersion et des sensations ressenties, le graphisme est le dernier de mes soucis concernant les jeux en VR. Qui plus est, je trouve franchement RUSH OF BLOOD très joli.

Avec ces différents décors (un chalet, un sanatorium, une mine, une ville fantôme...), ses nombreux jump-scares, son ambiance cauchemardesque, ses giclées de sang, ses ennemis tous différents d'un niveau à l'autre et surtout le fait de jouer en réalité virtuelle, RUSH OF BLOOD est un titre majeur du catalogue PS VR, parfaitement calibré pour nous faire ressentir la peur et des sensations fortes.

Cardiaques, s'abstenir. Vraiment.

Graphisme : 4/6
Immersion : 6/6
Jouabilité : 5/6
Motion Sickness : 1/6




5/6 - Stéphane Erbisti



Dans le meme genre :