RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
action

Systeme
PS3

Developpeur
Warner Interactive

Annee
2012

Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)


Le jour de ses dix-huit ans, Juliet Starling va devoir mettre à profit ses talents de tueuse de zombies pour enrayer l'invasion de morts-vivants qui commencé. Aidé par son petit ami Nick, qui n'est plus qu'une simple "tête" après avoir été mordu par un zombie, ainsi que par sa famille, Juliet la Pom-Pom Girl, armée de sa tronçonneuse et de ses sucettes, va devoir sauver les étudiants de son lycée de San Romero puis l'humanité toute entière...
L'AVIS:

Vous pensiez que Lara Croft était l'héroïne de jeu vidéo la plus sexy de la planète ? C'est que vous ne connaissez pas Juliet Starling, la magnifique Pom-Pom Girl star du jeu Lollipop Chainsaw, sorti en 2012 en france sur PS3 ! Blonde comme les blés, un visage d'ange, des seins magnifiques, un corps parfait et un sourire ravageur, tel est le portrait de Juliet, auquel on peut ajouter qu'elle se trimballe avec la tête vivante de son petit ami Nick accroché derrière ses fesses et qu'elle ne sort jamais sans sa tronçonneuse multi-fonction ! L'action se situe dans la ville de San Romero (super clin d'oeil à George Romero bien sûr), qui est confrontée à une invasion de zombies de tout poil ! Pas de souci pour Juliet, qui, à l'instar d'une certaine Buffy, est une spécialiste de l'élimination brutale de morts vivants ! Ça tombe bien car du mort vivant, vous allez en dézinguer à tout de bras dans Lollipop Chainsaw !



Production de Grasshopper Manufacture, Lollipop Chainsaw a bénéficié de l'aide du réalisateur James Gunn, à qui l'on doit le film L'Armée des Morts entres autres. Le jeu se compose de six niveaux, d'une durée allant de vingt à 50 minutes environ (en fonction de la difficulté choisie), et dans lesquels notre sexy héroïne devra combattre une multitude de zombies divers et variés, la majorité des niveaux se concluant par l'affrontement contre un boss diabolique !

Pas prise de tête, Lollipop chainsaw est clairement un jeu d'action qui ne fait pas dans la dentelle. Un peu à la manière d'un jeu de combat, vous devrez débloquer une multitude de combos (rassurez-vous, beaucoup plus simple à réaliser que ceux d'un Mortal Kombat par exemple) afin de pourvoir votre héroïne de coups puissants et destructeurs. Plus vous tuez de zombies, plus vous récupérer des "pièces zombies" en or ou en platine, pièces qui vous permettront d'acheter des MP3, des galeries d'images, des tenues pour Juliet (dont certaines, comme le bikini-coquillage, va vite faire monter la température chez la gent masculine !) ou de nouvelles aptitudes visant à renforcer les capacités de combat et de résistance de Juliet.



Le but du jeu est des plus simples : vous déambulez dans les couloirs et dans les divers endroits des niveaux en essayant de rester en vie, de sauver une dizaine d'élèves de San Romero, tout en faisant un maximum de carnage pour pouvoir affronter les boss de fin. Simple mais efficace. Si on pourra trouver le jeu un peu répétitif dans sa structure, Lollipop chainsaw tire sa force de son héroïne bien sûr mais aussi de sa bande son et de son ambiance très 80's, le tout dans des couleurs flashy et criardes qui en font une expérience visuelle des plus sympathiques.

Outre les combos a effectuer pour massacrer les zombies, vous aurez aussi droit à quelques séances de QTE, à des parties de "basket-zombie", de "Baseball-zombie" et j'en passe. Le tout dans une bonne humeur communicative, ponctuée de dialogues savoureux et trash.



Ultra fun et dynamique, Lollipop chainsaw est un pur jeu de détente, bénéficiant de graphismes soignés et colorés, qui n'hésite pas à en faire des tonnes et à verser dans le burlesque le plus total. Vous apprécierez de démembrer, décapiter ou couper en deux des tonnes de zombies, tout en reluquant sous la jupe de Juliet ! 51 trophées sont disponibles et viendront augmenter la durée de vie du jeu.

Malgré quelques petits défauts (caméra capricieuse et pas toujours bien placée), Lollipop chainsaw est comme les sucettes que suce Juliet : fun, pop, acidulé, comme un savoureux bonbon ! A découvrir, amusement garanti !




4/6 - Stéphane Erbisti