RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)


Genre
FPS

Systeme
PS4

Developpeur
Ubisoft

Annee
2018

Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


La ville de Hope County, située dans le Montana, est en proie au chaos depuis que le leader fanatique d'une secte baptisée Eden's Gate y a élu domicile. Le gourou Joseph Seed, secondé par John Seed, Jacod Seed et Faith Seed, a en effet pris le contrôle de nombreux habitants d'Hope County afin de les faire revenir dans le droit chemin et de préparer l'effondrement du monde. Lors d'une mission fédérale destinée à interpeller Joseph Seed, les choses tournent mal et vous, simple agent au service du shérif local, vous vous retrouvez seul et en sale état. Heureusement, un denommé Dutch vous a secouru et va vous donner pour mission de libérer Hope County de la secte de fanatiques de Joseph Seed. Une mission bien périlleuse...


L'AVIS :

La saga FAR CRY est l'une des plus appréciées des joueurs, ayant notamment été plus que conquis avec le célèbre FAR CRY 3 et son méchant charismatique Vaas. Vient ensuite un FAR CRY 4 lui aussi assez sympathique puis un FAR CRY PRIMAL qui obtait pour une prise de risque (payante pour ma part) en plaçant le joueur à l'ère préhistorique et donc, sans aucune armes à feu ! J'avoue que PRIMAL m'a beaucoup plu mais j'avais hâte de retrouver flingues, mitrailleuses et autres grenades dans un cinquième épisode.

Mon souhait à été entendu puisque FAR CRY 5 se situe dans une époque contemporaine et que tout un arsenal d'armes diverses et variées attend le joueur.

Première originalité de ce cinquième volet, le cadre de l'action ! Pas d'île paradisiaque ni de méchants asiatiques à combattre ici. Nous plongeons au contraire dans l'Amérique profonde, en plein cœur du Montana, un État de l'ouest des États-Unis à la topologie variée s'étendant des Rocheuses aux Grandes Plaines. Ses grands espaces incluent le parc national de Glacier, vaste zone protégée franchissant la frontière canadienne. Les nombreux sommets enneigés, lacs et sentiers de randonnée alpins du parc jalonnent la célèbre route "Going-to-the-Sun Road" qui le traverse sur 85 kilomètres environ. Bref, de quoi être dépaysés et à ce niveau, FAR CRY 5 remplit pleinement son contrat, tant les paysages, variés, offrent à notre rétine de bien belles images. Seconde originalité, les méchants. Des blancs ! Des fanatiques d'une secte, de braves américains ayant sombré dans la folie furieuse provoquée par les discours de Joseph Seed, gourou très dangereux et totalement halluciné, comme seul l'Amérique peut en pondre. La nature même des méchants a d'ailleurs créé une polémique en Amérique, certains allant même jusqu'à demander le boycott du jeu.



Un boycott qui aurait été plus que dommage car FAR CRY 5 est assurément une petite réussite qui vous procurera des heures de plaisir. Environ 70h pour tout faire et dieu sait qu'il y en a, des choses à faire, dans ce jeu. Missions principales, missions annexes, libération d'avant-postes, découverte de caches de survivalistes, objets divers à récupérer, otage à libérer, destruction de symbôle de la secte et j'en passe, on ne s'ennuie pas dans les trois régions du Montana qu'on doit libérer du joug de la secte, c'est le moins que l'on puisse dire.

Trois régions principales sont en effet à libérer. Trois régions contrôlées par la famille de Joseph. John Seed, Jacob Seed et Faith Seed seront donc les trois "boss" à abattre avant de pouvoir enfin espérer rencontrer le gourou et lui mettre la misère. Trois "boss" assez charismatiques, qui ont chacun leur spécificité (drogue, lavage de cerveau, expiation des péchés...) mais qui sont tous les trois bien cinglés dans leur tête, ce qui n'est pas pour nous déplaire. L'histoire principale est intéressante, travaillée et même si on est loin d'un Last of Us ou Horizon Zero Dawn, avouons que le scénario de FAR CRY 5 a été soigné et qu'il est assez ambitieux.



Bien sûr, on reste dans un FAR CRY et le principal intérêt du jeu, c'est d'aller dézinguer des tonnes d'ennemis avec des tonnes d'armes. Choix d'une approche qui privilégie l'aspect bourrin ou préférence pour une approche plus tactique, toute en discrétion (avec l'arc ou les silencieux sur les armes), à vous de choisir. J'ai lu une critique qui disait que l'aspect "infiltration" avait totalement été oublié de FAR CRY 5, c'est tout à fait faux puisque j'ai réussi à libérer tous les avant-postes sans déclencher aucune alarme et en privilégiant l'infiltration justement.

Parmi les petites innovations, on appréciera l'abandon de "l'escalade de tour ou pylône" pour déverrouiller la carte, tout comme la partie "crafting" pour améliorer son équipement. Dans FAR CRY 5, c'est la réalisation de défis (pêche, chasse, affrontement...) qui débloque des points de compétence, nous permettant de faire évoluer notre arbre de compétence. Plutôt bien vu ! Tout comme le loisir de la pêche, bien sympa et qui m'a rappeler les parties de pêche de Noctis dans Final Fantasy XV.



FAR CRY 5, visuellement superbe, permet également de faire la campagne en mode "coopération". Mais attention, seul l'hôte validera les missions, pas son camarade de jeu qui devra tout refaire sur sa propre partie. Dommage.

Un peu de multijoueur est également présent grâce à FAR CRY ARCADE, un mode de jeu pas trop mal foutu, dans lequel on combat d'autres joueurs sur des cartes créées par les fans du jeu. Si vous vous sentez l'âme d'un créateur de carte, tentez votre chance.

Bénéficiant d'un gigantesque monde ouvert, vous laissant totalement libre dans vos déplacements, FAR CRY 5 est un jeu auquel on prend vraiment plaisir à jouer, même si les mécaniques principales restent les mêmes d'un épisode à un autre. Mais après tout, n'est-ce pas ce qu'on recherche à chaque nouvel épisode ?



5/6 - Stéphane Erbisti