RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Gary Devon

Editeur
France Loisirs

Date de sortie
1986

Nombre de pages
406

Langue
français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)


A douze ans,Sherman ne pense qu'à faire le mal et à persécuter son entourage,sauf sa petite soeur, Mamie. A la suite d'un incendie qu'il a provoqué et où ont péri ses parents et son frère,Mamie est hospitalisée. Léona, une jeune femme qui s'est attachée à elle, l'enlève pour la rendre heureuse. Bien décidé à retrouver sa sœur, Sherman se lance à la poursuite de Léona, dans une longue traque sanglante et abominable...

L'AVIS :

Jolie réussite pour Gary devon et son premier roman. L'Enfant du Mal est un thriller de bonne facture, qui propose une course pour la survie assez haletante.

Le titre du roman fait référence au personnage principal, Sherman. Âgé de douze ans, ce petit garçon ne fait que des bêtises et procure bien des soucis à ses parents, qui ne voit pas de solution à son comportement. Sherman entraîne dans son sillage sa petite soeur, Mamie. Cette dernière voue un vrai culte à son grand-frère, ne refusant jamais de faire comme lui, même en sachant que c'est mal se comporter.

Quand Sherman reçoit une balle dans la tête alors qu'il jouait avec un fusil, Mamie sent sa vie défaillir. Plongé dans le coma, Sherman est entre la vie et la mort. Pour sa mère, le temps s'arrête. Dévote au plus profond d'elle-même, elle va veiller sur son fils et délaisser le reste de sa famille. Lorsque Sherman va sortir du coma, la situation initiale va empirer. Son côté obscur a encore gagné du terrain, jusqu'au jour où la maison familiale prend feu. Parmi les victimes, le père, la mère et Toby, le petit frère. Mamie est blessé et recueillie à l'hôpital. Sherman reste introuvable.

Si le lecteur sait très bien qui a mis le feu à la maison, il a envie de savoir ce qu'il va bien pouvoir se passer ensuite et quels autres méfaits Sherman va-t-il commettre.

L'histoire va alors s'intéresser à Mamie. Pris en affection par Léona, qui ne la connaît pas, la petite Mamie va se retrouver prisonnière d'une spirale de violence à laquelle elle ne pouvait s'attendre. Kidnappée par Léona qui veut lui donner une vie meilleure, Mamie devient une victime malgré elle, sans comprendre ce qui lui arrive.

La relation entre Leona et Mamie est intéressante, notamment dans son évolution. Terrorisée par ce qui lui arrive, Mamie ne comprend pas que Leona ne veut que son bien. La petite fille reste donc muette la plupart du temps, se contentant de subir les événements, semant sur sa route des petits papiers d'appel à l'aide.

Elle ne sait pas que son grand-frère Sherman est sur ses traces, bien décidé à la reprendre à Leona. Accompagné d'un Chinaman, un gros chien qui n'obéit qu'à Sherman, ce dernier va tout faire pour retrouver sa petite sœur, quitte à prendre des vies pour avoir des indices.

C'est peut-être le point faible du livre. Il est parfois difficile de se dire que Sherman n'a que 12 ans. Même si ses agissements sont parfois très enfantins, le voir se comporter comme un adulte, sans scrupules, avec haine et détermination, quitte à essayer de tuer ceux qui se mettent en travers de son chemin, peut paraître un peu exagéré. Tout comme le fait qu'il s'en sorte toujours face à la police et autres adultes qu'il croise au cours de son périple.

Je n'ai pas trouvé très utile non plus l'histoire secondaire avec les deux autres enfants que Leona va prendre sous son aile. Certes, cela apporte une touche de douceur mais on aurait pu s'en passer.

Pas de quoi en tout cas bouder son plaisir à la lecture de L'Enfant du Mal. Le roman se lit bien, on ne s'ennuie pas et on se demande où va s'arrêter la spirale meurtrière de Sherman.

A découvrir.

4/6 - Stéphane Erbisti