RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Divers

Editeur
Custom Publishing France

Date de sortie
2018

Nombre de pages
116

Langue
français

Couleur
Oui



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)


Mad Movies. Un titre culte, devenu une véritable référence dans le domaine de la presse spécialisée en cinéma fantastique.

Mad Movies #321 (septembre 2018)

Sommaire

- Notules Lunaires

- Mad In France
The Nine Billion Names of God

- Cinephages
Hostile
En Eaux Troubles
How it Ends
Extinction
Alpha
Traffik
Kin : le commencement
Godzilla - la ville à l'aube du combat
Detective Dee - la légende des rois célestes
Zoe
Victimes
22 Miles
Invasion
The Devil and Father Amorth
The Lodgers
League of Gods

- Dossier Halloween 2018
Interview Jamie Lee Curtis (actrice)
Interview John Carpenter (producteur exécutif / compositeur)
Interview David Gordon Green (réalisateur)
Interview Jason Blum (producteur)

- Dossier Climax
Discussion sur le film entre cinq rédacteurs de Mad Movies
Dans l’œil de Gaspar Noé (par Laurent Barès)
Interview Gaspar Noé

- Carrière
Malcolm McDowell (Interview et filmographie sélective commentée)

- Vidéo
Dossiers les 10 films de la Nikkatsu édités par Bach Films

- Story
Le Hellraiser que vous n'avez jamais vu
Hellraiser trilogy (le coffret édité par ESC)

- Actualité
Okko et les Fantômes (analyse + interview du réalisateur)
Upgrade (analyse + interview du réalisateur)

- Rencontre
Larry Fessenden (producteur, réalisateur, scénariste, comédien)

- Légendes
Robert Bloch

- MADgazine
The Ghoul (mini-série)
Colossus : the forbin Project (B.O.)
Ishirô Honda (Livre)
Big Trouble in Little China (jeux de plateau)
Shenmue I & II (jeu vidéo)
The Ranger (DVD Mad du mois)

- Festivals
Fantasia 2018
Nifff 2018
Bifan 2018

- Give Me Five
Stephen Hopkins

Ce numéro 321 marque un nouveau tournant pour le magazine puisqu'il s'agit d'une nouvelle formule qui s'enrichit de seize pages en plus.

La présentation reste agréable et classieuse. Parmi les nouveautés, on note le retour d'une ancienne rubrique, le forum. Dans cette dernière, plusieurs rédacteurs de Mad Movies vont discuter sur un film et donner leur avis sur ce dernier. Ici, il s'agit du film Climax de Gaspar Noé. Les rédacteurs ne pratiquent pas la langue de bois et disent ce qu'ils ont aimé ou détesté de manière frontale. On note également le retour de la rubrique Cinéphages.

Le gros morceau de ce numéro 321 reste le dossier sur Halloween 2018. L'équipe s'est rendu à Los Angeles pour y rencontrer Jamie Lee Curtis, John Carpenter, David Gordon Green et Jason Blum. Un dossier intéressant, qui nous en apprend plus sur la genèse de ce projet et sur sa direction. On a confirmation que ce nouvel opus n'est pas un remake mais bel et bien la suite du film de 1978, qui fait donc fi de toutes les séquelles qui ont vu le jour après le chef-d'oeuvre de John Carpenter ! Exit également la relation frère-soeur entre Laurie Strode et Michael Myers ! Il ne reste donc plus qu'à découvrir le film pour savoir si on va avoir une bonne surprise... ou pas.

Mon article préféré dans ce numéro reste sans conteste l'explication de Julien Maury et Alexandre Bustillo sur leur projet de remake du Hellraiser de Clive Barker. Les deux copains nous relatent le parcours du combattant qu'ils ont subi et nous parlent de tous les grains de sel qui sont venus gripper les rouages de ce projet on ne peut plus alléchant sur le papier ! Quel dommage que le film n'ai pas vu le jour !

Le dossier sur les 10 films édités par Bach Films de la Nikkatsu est également excellent et nous livre de solides informations sur cette grosse sortie BR / DVD.

La rubrique "Légendes" est également à lire séance tenante puisque Marc Toullec nous parle de la carrière de Robert Bloch, auteur du fameux roman Psychose pour les incultes.

L'interview de Malcolm McDowell n'est pas en reste et l'idée de faire une filmographie sélective commentée cette fois est effectivement une bonne idée pour ceux qui n'ont pas vu les films proposés.

Après, on ne peut pas dire non plus que cette nouvelle formule révolutionne celle de l'année précédente, la présentation reste à peu de choses près la même. Mais en tout cas, on sent la motivation de toute l'équipe de perdurer dans une époque difficile pour le magazine papier et c'est tout à leur honneur. La couverture est de plus très belle, bien que je ne sois pas fan du titre "Halloween" écrit sur trois étages. Mais je la trouve tout de même très réussie cette couverture, avec un logo plus petit mais qui apporte un côté plus classe à l'ensemble. Bref, hâte de découvrir les prochains numéros.





4/6 - Stéphane Erbisti