RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Joel Dicker

Editeur
Editions de Fallois

Date de sortie
2012

Nombre de pages
888

Langue
français

Couleur
Non



Votre note: -
Moyenne: 6
(1 vote)


À New York, au printemps 2008, alors que l Amérique bruisse des prémices de l élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d écrire le nouveau roman qu il doit remettre à son éditeur d ici quelques mois. Le délai est près d expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d université, Harry Quebert, l un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l enquête s enfonce et il fait l objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s est-il passé dans le New Hampshire à l été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

L'AVIS :

Sorti en 2012, ce n'est que récemment que je découvris l'existence de ce roman de Joel Dicker, suite à son adaptation en 2018 sous forme de mini-série en dix épisodes réalisée par Jean-Jacques Annaud. Une mini-série absolument époustouflante, qui m'a séduite dès le premier épisode. On m'a offert le roman à Noël et bien qu'ayant vu l'intégralité des dix épisodes et connaissant donc les rouages et la fin de ce thriller, j'en ai débuté la lecture pour voir s'il y avait des différences et si le talent de Joel Dicker était aussi présent dans son roman que dans la version télévisée.

Une fois ma lecture achevée, une seule constatation s'impose : La vérité sur l'affaire Harry Quebert version roman est un petit bijou d'écriture, qui laisse des empreintes indélébiles dans la mémoire. Un travail d'orfèvre qui mérite franchement que tous ceux qui sont passés à côté lors de sa sortie en 2012 l'acquiert pour le dévorer et l'apprécier à sa juste valeur. Et qu'importe si, entre-temps, vous avez regardé l'adaptation de Jean-Jacques Annaud. Les personnages de Joel Dicker vous embarqueront avec eux au fil des pages, comme ils ont si bien su le faire à la télévision.

La lecture du roman est aisée, le style de Joel Dicker est tout à la fois simple et passionnant. Il est très difficile de décrocher de notre lecture une fois qu'on l'a entamé. Les description des différents lieux de l'action, la personnalité des divers personnages, les événements qui ont mené à ce drame, à la disparition de la pauvre Nola Kellergan puis à la découverte de son cadavre trente-trois années plus tard vont vous scotcher dans votre fauteuil et vous n'aurez qu'une envie : en savoir plus, toujours plus.

Thriller diabolique, histoire d'amour passionnée et passionnante, protagonistes forts et attachants, réflexion sur le métier d'écrivain, sur le comportement parental, sur l'ambition qui repousse des limites à ne pas franchir, sur le rôle des médias, sur la présomption d'innocence, sur les rumeurs qui peuvent détruire une vie, sur l'amitié forte et véritable, La vérité sur l'affaire Harry Quebert est tout cela et bien plus encore.

Il est sur et certain que vous n'oublierez jamais Nola Kellergan, ni Elias Stern, ni Luther Caleb, ni Jenny Quinn, ni Marcus Goldman, ni Harry Quebert et tous les autres personnages tragiques de cette histoire qui réserve aux lecteurs nombre de rebondissements et ce, jusqu'au dernier chapitre.

Joel Dicker a écrit un très grand roman, alternant les époques, faisant continuellement des aller-retour en arrière, en avant, pour mieux nous passionner et nous imprégner de la formidable ambiance qu'il a créé. Tout s’imbrique avec une logique imparable et notre seul regret, au final, c'est d'avoir terminé la lecture du livre et de devoir refermer l'ouvrage.

Un chef-d'oeuvre.



6/6 - Stéphane Erbisti