RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)
Plusieurs adolescents disparaissent dans une tranquille banlieue pavillonnaire, ce qui inquiète le jeune Davey Armstrong et ses trois amis. Un soir, il croit voir Wayne Mackey, un de ses voisins, avec un adolescent qui ne donnera plus signe de vie par la suite. Pour Davey, l’histoire est claire : Mackey est le tueur en série qui sévit dans la région. Le petit groupe de copains va tout faire pour trouver des preuves et démasquer Mackey. Ce dernier est-il réellement ce que les adolescents prétendent qu’il est ?



L'AVIS :

Avec le succès de la série télévisée "Stranger Things", la décennie 80 n'en finit plus d'être remise au goût du jour et de faire des émules. On pense à "Super 8" ou plus récemment au remake de "Ca" entre autres. Dernier exemple en date, ce "Summer of 84", réalisé par le trio François Simard, Anouk Whissell et Yoann-Karl Whissell, à qui l'on doit "Turbo Kids" en 2015. Les fans des productions Amblin, des "Goonies", des "Banlieusards" ou de "Vampire, vous avez dit vampire ?" seront en territoire connu avec "Summer of 84" tant on pense à ces films en le regardant : des ados en BMX vivant une drôle d'aventure, un d'entre-eux espionnant son voisin et le soupçonnant d'être un tueur en série (à défaut d'être un vampire comme dans le film de Tom Holland), une ambiance et des vêtements typique 80's, le tout sur une B.O. électronique et le tour est joué : welcome back in the 80's !



Au départ, je croyais que "Summer of 84" allait jouer dans la cour du slasher movie mais il n'en est rien du tout. On est totalement dans le thriller ici et dans le monde du faux-semblant, avec cette question qui viendra tambouriner à notre esprit durant la quasi totalité du film : ce voisin, Wayne Mackey, policier de son état, est-il vraiment un tueur en série ou est-ce l'imagination du jeune Davey (très bien interprété par Graham Verchere) qui lui fait croire et voir des choses qui sont infondées ? Car notre adolescent en herbe, amoureux transit d'une Nikki, une de ses voisines qu'il épie aux jumelles, est d'une nature à croire à tout et n'importe quoi, comme aux extra-terrestres ou à la théorie du complot ! Pourtant, pas mal de détails auraient tendances à lui donner raison : pourquoi ce Mackey achète-t--il des tonnes de terre et une pelle ? Pourquoi dans son sous-sol, une porte est-elle cadenassée ? A-t-il caché un corps dans son jardin ? Pourquoi a-t-il une seconde voiture dans un garage éloigné de son domicile ? Autant de questions que nos détectives en culottes courtes vont tenter de répondre en pistant et en espionnant ce mystérieux voisin.



Avec une mise en scène efficace, le trio de réalisateurs tirent "Summer of 84" vers le haut, leur histoire s'inspirant de cette époque dans laquelle les habitants des quartiers pavillonnaires pensaient que rien ne pouvait leur arriver et qu'ils étaient en totale sécurité. Ce qui ne sera pas toujours le cas. L'accroche du film "Vous pouvez avoir comme voisin un tueur en série" est assez judicieuse et réaliste. Ils ont même été jusqu'à donner à Mackey une Coccinelle comme seconde voiture planquée dans un garage et c'était justement la voiture qu'utilisait le serial killer Ted Bundy. Un clin d'oeil assez sympa et il y en a des tas d'autres dans le film, à vous de les trouver.



Si pour ma part, j'ai trouvé le film un peu long avec ses 1h45 au compteur, il n'empêche que "Summer of 84" se montre divertissant et des plus soignés. Le suspense fonctionne bien, les malentendus (ou pas !) donnent de l'intérêt au film, le casting est très à l'aise et surtout, le final est assez glaçant et change d'un coup la tonalité du film. En tout cas, c'est un bel hommage aux films des 80's qui ont bercé notre adolescence (je parle pour les "vieux" comme nous !)

Disponible en DVD et BR chez L'ATELIER D'IMAGES






Du même réalisateur :