RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
escape game

Systeme
-

Developpeur
One Hour

Annee
2005

Votre note: -
Moyenne: 6
(1 vote)


1952, un hôpital psychiatrique vient de fermer ses portes suite à un fait divers sanglant : un patient interné depuis de nombreuses années vient d’assassiner plusieurs médecins dans des circonstances encore inexpliquées. Depuis, on ne l’a jamais revu.

Le temps a passé, et les vieux murs gardent leurs secrets, les cris résonnent encore, suintent de la souffrance accumulée, et de folles rumeurs circulent...

Ceux qui ont eu la curiosité de s’approcher rapportent des faits étranges. Que se passe-t-il dans ce bâtiment abandonné ?
Parmi les salles parisiennes, Lost Asylum est considérée comme l'une des plus effrayantes. Après un peu plus d'une heure passée dans ce décor de vieil hôpital psychiatrique, on ne peut que donner raison à cette réputation : la salle de One Hour fait peur et maintient en permanence la pression sur le joueur.


Evidemment, le premier secret de cette ambiance réside dans le décor en lui-même : la salle dans laquelle nous sommes enfermés au début de l'aventure est superbement reconstituée, des murs capitonnés aux accessoires artificiellement vieillis... en passant par les traces de violence. Si le décor d'un asile est intrinsèquement anxiogène, la salle aménagée par One Hour le rend crédible, et nous plonge ainsi parfaitement dans l'aventure.



Un décor de film d'horreur donc, mais ce ne sera pas tout. Sans trop en révéler, sachez que vous serez régulièrement dérangés pendant vos fouilles et vos réflexions, que vous sursauterez souvent, et que certains crieront même de plaisir. Tout est fait pour vous faire stresser (et notamment un game master délicieusement sadique), ce qui ajoute à la difficulté de certaines énigmes. Si celles-ci sont déjà d'un bon niveau de difficulté, la perspective d'ouvrir un placard ou de tomber sur un psychopathe derrière une porte n'aide pas à se concentrer... Mieux encore, le jeu s'amuse à installer au sein de votre équipe une forme de paranoïa, et vous incite à douter (à tort ?) de vos équipiers, ajoutant une dimension vraiment originale au jeu.


Original, effrayant, avec des énigmes assez relevées sans pour autant être infaisables : Lost Asylum est sans doute, à ce jour, ma salle préférée parmi la petite vingtaine que j'ai testées. Clairement un immanquable pour ceux qui habitent près de Paris !





6/6 - Steeve Raoult



Dans le meme genre :

ESCAPE GAME WALKING DEAD