RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
Jean-Pierre Putters

Editeur
Rouge Profond

Date de sortie
2019

Nombre de pages
192

Langue
français

Couleur
Oui



Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Avant la lutte pour la parité contemporaine, certaines rebelles criaient déjà : "Non ! ". Des actrices comme Brigitte Bardot, Romy Schneider, Arletty, Marilyn Monroe, Béatrice Dalle, Joséphine Baker, Louise Brooks, Hedy Lamarr, Marlene Dietrich, Greta Garbo, et bien d'autres, revendiquaient leurs droits dans un univers cinématographique résolument misogyne. Autant de provocatrices, d'insoumises, d'excentriques, de garçonnes, de libertaires, voire de libertines, prêtes à affronter tour à tour les diktats des producteurs, la colère des ligues de vertu, les foudres de la critique, les règles navrantes d'un code Hays rétrograde, les préceptes bourgeois, le racisme ambiant, les remontrances d'une gent ecclésiastique pourtant tout aussi "enrobée" qu'elles, et même l'ingratitude d'un public volontiers conservateur. Des guerrières pressées de vérifier si par hasard le texte de la Déclaration des Droits de l'Homme ne concernerait pas aussi un tout petit peu les Femmes. Quand liberté rime avec féminité...

L'AVIS :

Tout nouveau livre de Jean-Pierre Putters est un événement. Le papa de Mad Movies s'est déjà livré à l'exercice à maintes reprises, nous régalant quatre fois de la vision des curieux mais sympathiques Craignos Monsters (4 ouvrages totalement culte à posséder sous peine d'avoir rater sa vie et qui sont d'une valeur largement supérieure à celle d'une Rolex si vous êtes un fantasticophile avéré !), que suivit un 101 Monstres Ringards moins définitif mais tout aussi amusant. Puis il nous fît pénétrer dans son intimité (je veux bien sûr parler de sa vie et de sa passion du cinéma hein !) avec le très beau Mad... ma vie !, ouvrage autobiographique de grande qualité. Retour à un sujet plus léger (quoi, JP Putters pèse lourd, c'est ça que cette phrase suggère ?) avec Ca l'affiche mal et ses incroyables affiches de films en provenance du Ghana, nous faisant découvrir des artistes qui, en terme de réalisme de reproductions des visages d'acteurs, feraient passer Laurent Melki pour un débutant. En 2015, il poursuit dans le domaine de l'affiche cinématographique avec Posters Rieurs, les affiches détournées. Il s'adonne ensuite à son autre passion, les chansons humoristiques à la guitare sèche qu'il partage avec nous via les réseaux sociaux. Et puis il se dit qu'il serait enfin temps de bosser un peu, qu'une guitare, c'est sympa mais que ça ne vaut pas une femme (quoique...) et d'ailleurs, que la femme, ce serait un bon sujet de livre. Oui, mais lesquelles ? Les potiches, celles qui acceptent tout et n'importe quoi ? Les actrices de cinéma fantastique ? D'autres ?

Avec Belles et rebelles, celles qui ont dit "Non" !, paru en juin 2019 chez l'éditeur Rouge Profond, Jean-Pierre Putters m'a étonné. Parce qu'évidemment, je m'attendais à un ouvrage sur les actrices de cinéma fantastique. Bah oui, le cinéma fantastique, c'est vrai qu'il connaît un peu le sujet le Jean-Pierre et que ça semblait être le plus logique. Mais il aime surprendre JPP et il le prouve avec ce nouveau livre.

Le titre à lui seul veut déjà tout dire : Belles et rebelles, celles qui ont dit "Non" ! décrit parfaitement le contenu des 192 pages de l'ouvrage. Le "Girl Power" va être à l'honneur à travers toute une série de biographie d'actrices qui ont refusé d'être la potiche, la poupée Barbie des studios. Des femmes toujours belles mais qui ont surtout un caractère bien trempé et qui revendiquent haut et fort leur droit à la féminité et surtout leur droit à exister par elle-même, sans qu'un quelconque code Hays ou quelques machos invétérés ne viennent leur dire comment se comporter à l'écran ou comment vivre tout simplement. Des rebelles qui osent faire ce que d'autres n'osent pas : dire "non" quand ça ne leur plaît pas. Un sujet d'actualité donc (mais qui prend ses racines dans l'Histoire) pour ce livre que JPP a sûrement offert à Harvey Weinstein. Pas sur qu'il lui ait dédicacé son livre par contre.

Plus surprenant est la couverture ! Mais que font Marilyn Monroe, Brigitte Bardot, Marlène Dietrich, Greta Garbo, Joséphine Baker, Michelle Mercier ou Jean Harlow dans un livre de JPP ??? Elles sont où les Barbara Steele, les Ingrid Pitt, les Caroline Munro, les Ursula Andress et j'en passe ? On voudrait nous faire croire que JPP est un vrai cinéphile et qu'il connaît d'autres genres que le cinéma de genre ?? Morbleu ! Les bras m'en tombent. OK, au verso de la couverture, on retrouve tout de même Barbara Steele, Caroline Munro, Dyanne Thorne, Martine Beswick et même mon idole, Traci Lords ! Ouf, l'honneur est sauf (sauf pour celui qui a écrit "Tracy" avec cette saloperie de "Y" pas beau dans le petit encart juste derrière le recto de la couverture, si, si, tout en bas !) mais c'est vrai que le recto a de quoi surprendre.

Et pourtant, une fois qu'on entame la lecture du livre et qu'on admire les superbes photos l'illustrant, la présence de ces actrices, et de toutes les actrices du livre d'ailleurs, prend tout son sens. Car chacune, à sa façon, a su dire "non" au diktat masculin. Que ce soit Clara Bow, la sublime Louise Brooks, Chelo Alonso et ses jambes divines, Beatrice Dalle, Brigitte Lahaie, Hedy Lamarr, Margaret Lee, Marisa Mell ou Mae West entre autres, les 27 actrices dont nous parle avec sa passion communicative JPP ont toutes fait preuve de fermeté concernant leur condition de travail, leur désir d'émancipation, leur soif d'être une femme libre et indépendante.

En ce temps obscurs où le fanatisme religieux de tout bord voudrait remettre des diktats encore plus sévères dans nos vies (et surtout dans celles des femmes justement), Belles et rebelles, celles qui ont dit "Non" ! a tout de l'ouvrage libertaire qu'il faut apprécier à sa juste valeur. Et on espère sincèrement que d'autres femmes, dans tous les pays liberticides, vont faire comme ces 27 icônes du féminisme et oser dire "NON !"



5/6 - Stéphane Erbisti