RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Genre
survival horror

Systeme
XBOX One

Developpeur
Bloober Team

Annee
2016

Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)


Vous prenez un autre verre alors que la toile vous domine. Une lumière vacille dans un coin. Vous avez créé d'innombrables œuvres d'art, mais jamais rien... de tel. Pourquoi ne pas l'avoir fait avant ? Cela semble si évident après coup. Vos amis, les critiques, les commanditaires, bientôt ils verront tous. Mais il manque encore quelque chose… Vous relevez la tête, surpris. Cette mélodie… C'était du piano ? On aurait dit son toucher… Mais non, ce serait impossible. Elle est partie. Ils sont tous partis. Dois me concentrer. Combien de temps pour arriver à ce stade ? Trop longtemps, mais ça n'a pas d'importance. Fini les distractions. C'est presque fini. Vous le sentez. Votre création. Votre Grand œuvre.

L'AVIS :

Si vous êtes en quête d'une expérience vidéoludique originale, soyez les bienvenus : avec Layers of fear, les développeurs polonais de Bloober Team vous invitent à plonger dans la psyché dérangée d'un peintre dont la quête de l'oeuvre parfaite dissimule de terrible secrets. Pour ceux qui chercheront un challenge manette en main, pour les acrobates de la souris et du clavier, passez votre chemin : Layers of fear est une oeuvre presque exclusivement narrative, que certains hésiteront sans doute même à qualifier de jeu, où les uniques actions possibles seront d'avancer et d'ouvrir des portes, tout en résolvant quelques énigmes relativement simples.




Ce qui fait tout l'intérêt du jeu, c'est son ambiance et son scénario. Plus vous avancerez dans l'aventure, plus vous vous enfoncerez profondément dans l'esprit du peintre, et ce que vous y découvrirez n'est clairement pas à mettre devant tous les yeux. Rarement un jeu nous aura à ce point tutoyer la folie, grâce à des effets aussi simples que travaillés.



Le jeu joue ainsi constamment sur nos perceptions : la vue tout d'abord, puisque ce manoir évolue constamment, que vous pourrez revenir sur vos pas pour découvrir une pièce totalement différente, ou une version bien plus sombre du même endroit, à l'image de ce que Silent Hill peut proposer ; l'ouïe ensuite, puisque l'ambiance sonore est elle aussi particulièrement soignée : bruits de rires, chuchotement, craquements... vous aurez sans cesse l'impression de ne pas être seul, et vous aurez régulièrement la tentation de vous retourner pour vérifier que personne ne vous suit dans cette immense demeure pourtant vide.


A ce titre, le jeu offrira une véritable expérience aux joueurs capables de s'immerger totalement dans son ambiance, jusqu'à même proposer certaines séquences très impressionnantes. Si les jump-scares sont évidemment de la partie, c'est l'atmosphère générale du titre qui sera d'une efficacité redoutable, reprenant quelques éléments classiques de l'horreur (le rapport entre enfance et peur, par exemple) en les mettant au service d'une histoire assez glaçante, qu'on ne pourra totalement appréhender qu'en découvrant les nombreux documents éparpillés dans le manoir.



Bref, Layers of fear fait partie de ces jeux principalement narratifs, qui tirent leur force de leur ambiance, formidable, et de leur scénario, agréablement tordu. Une plongée aux confins de la folie que l'on pourra néanmoins parfois trouver répétitive ou frustrant...

4/6 - Steeve Raoult