RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION


Auteur
David Didelot

Editeur
David Didelot

Date de sortie
2019

Nombre de pages
68

Langue
français

Couleur
Oui



Votre note: -
Moyenne: 5
(1 vote)


Florence, l'une des plus belles villes au monde, a toutefois été témoin des agissements macabres du tueur en série surnommé Le Monstre de Florence ou Il Mostro. Un tel personnage a évidemment subjugué l'imaginaire des créateurs d'images, qu'elles soient littéraires, musicales ou cinématographiques, comme va nous le faire découvrir David Didelot, qui, avec Le monstre de Florence - Autopsie d'un mythe criminel, endosse la casquette d'enquêteur pour faire la lumière sur ce monstrueux tueur en série et sur tous les dérivés qui ont vu le jour suite à ses méfaits...

L'AVIS :

David Didelot, on le connait bien à Horreur.com. Fanéditeur de l'excellent fanzine Videotopsie, auteur d'ouvrages remarquables sur Bruno Mattei ou la défunte collection Gore, présentateur de nombreux bonus pour Artus Films entre autres, ce passionné de cinéma Bis, qui prête sa plume à divers autres fanzines de temps à temps, a décidé d'arrêter l'aventure du fanzinat, préférant se concentrer sur d'autres projets.

L'un de ces projets vient de voir le jour en cette fin d'année 2019. Son nom ? Le monstre de Florence - Autopsie d'un mythe criminel ! 68 pages toutes en couleur, format A4, entièrement dédié au tueur en série Il Mostro, dont l'identité n'a jamais été découverte et qui ne fût donc jamais appréhendé par les autorités italiennes.

Amoureux de la ville de Florence, c'est au hasard d'une discussion avec un de ses amis au sujet du film "Hannibal" de Ridley Scott, qui se déroule à Florence, que David Didelot se rend compte que de nombreuses références sont faites à Il Mostro dans le film. Il ne lui en fallait pas plus pour s'intéresser au sujet, qui deviendra son centre d'intérêt principal durant plusieurs mois, décortiquant le cas de ce personnage monstrueux qui sévit entre 1968 et 1985 à Florence donc, avec des meurtres ultra-brutaux, sept doubles-meurtres d'amants abattus en plein ébat sexuel avec un Beretta 70, calibre .22 Long Rifle pour être précis, avec, comme marque de fabrique macabre, mutilation post-mortem du pubis ou sein gauche des femmes tranchés ! Rien de tel pour exacerber l'imagination ou le côté morbide d'artistes divers œuvrant dans diverses catégories, comme la littérature, la bande-dessinée pour adultes, la télévision et bien sûr le cinéma.

A travers les 68 pages de ce fanzine de luxe à la mise en page classieuse, due à Augustin Meunier, fanéditeur du très cool Black Lagoon Fanzine et webmaster du site Toxic Crypt, David Didelot va, tel un clone de Stéphane Bourgouin, nous présenter l'affaire Il Mostro, que je ne connaissais pas pour ma part, et nous en apprendre des tonnes et des tonnes sur ce sujet fascinant, retraçant le parcours sordide du (des) tueur (s) avec moult descriptions précises de Florence et de ses lieux incontournables, tout en listant les différentes œuvres ayant un rapport, de très près ou de très loin, avec cette affaire.

C'est un véritable travail de fourmi auquel s'est livré David Didelot, et la lecture de Le monstre de Florence - Autopsie d'un mythe criminel s'avère rapidement passionnante, que ce soit la partie concernant l'affaire Il Mostro que les diverses parties traitant des dérivés de toutes sortes. On apprend des tas de choses, on découvre des films, des livres, des fumetti, des adaptations télévisuelles qui s'inspirent ou relatent les meurtres du maniaque déjanté. On y trouve même une pièce de théâtre !

David Didelot revient aussi sur les thèses les plus farfelues (le tueur aurait été influencé par le film Maniac de William Lustig !) comme sur les thèses les plus probables concernant l'identité possible du tueur ou des tueurs. Bref, un travail d'orfèvre qui mérite clairement d'être découvert par le plus grand nombre.

Attention, ce fanzine est à tirage très limité ! Pour commander les derniers numéros disponibles, on se rend sur : http://videotopsie.blogspot.com/p/blog-page_25.html

5/6 - Stéphane Erbisti