RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Kinka Usher

Scénariste
Neil Cuthbert, Bob Burden

Date de sortie
1999

Genre
super-heros

Tagline


Cast
Ben Stiller
Janeane Garofalo
William H. Macy
Hank Azaria
Paul Reubens


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Stephen Warbeck

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 4
(3 votes)
Le super-héros de Champion City, le Captain Amazing, s'ennuie. Il a mis sous les barreaux tous les super-vilains et voyous de seconde zone de la ville. Il a alors une idée : sous son identité humaine secrète, il parvient à influer le vote d'experts afin qu'il déclare sain d'esprit le super-vilain Casanova Frankenstein et le libère de l'asile où il est retenu. A peine sortie, Casanova Frankenstein a des projets diaboliques pour Champion City. Il parvient à piéger Captain Amazing et à le faire prisonnier. Sans super-héros pour protéger les habitants, la ville de Champion City se retrouve désarmée. Mais c'est sans compter une poignée de joyeux lurons amateurs rêvant d'être des super-héros. La Pelle, le Furieux et le Fakir Bleu vont recruter de nouveaux membres, former les Mystery Men, tenter de délivrer le Captain Amazing et mettre hors d'état de nuire Casanova Frankenstein... à leurs risques et périls...



L'AVIS :

Bien avant "Kick-Ass" ou "Super", le réalisateur Kinka Usher a ouvert la voie aux films de super-héros pas comme les autres dès 1999, entendez par là des humains sans aucun pouvoirs mais qui ont ça dans l'âme et les tripes. Ok, vous allez me dire que Batman fait partie de cette catégorie et qu'il existe depuis les années 40 et vous aurez raison. Quand bien même. Adaptation d'un comic de Bob Burden (notons qu'il existe également un comic Mystery Men Comic datant de 1939), le film de Kinka Usher, simplement titré Mystery Men, est une pure parodie de l'univers des super-héros, mêlant comédie à l'humour assez balourd, action, quelques effets-spéciaux et surtout un casting percutant, principale raison de le visionner.



S'il n'a pas rencontré un large public ni obtenu un grand succès lors de sa sortie en salles, Mystery Men s'est tout de même taillé une solide petite réputation au point d'être devenu quasi culte aux yeux de ses admirateurs. Le casting de cette équipe de super-loosers est franchement très bon, comme déjà dit, avec un Ben Stiller qui nous fait un véritable show et s'offre quelques séquences mémorables dans la peau de son excentrique personnage, le Furieux. Il faut le voir prétendre être une boule d'énergie dévastatrice et mimer la colère et l'énervement façon L'Incroyable Hulk, c'est à mourir de rire ! Car le Furieux n'a aucune force, ne sait pas se battre, s'en prend plein la tronche mais il croit dur comme fer à son "super-pouvoir imaginaire" et on s'amuse vraiment bien à suivre ses facéties, Ben Stiller s'en donnant à cœur joie pour grossir encore plus le trait. Ses petits camarades ne sont pas en reste : William H. Macy interprète La Pelle, au grand dam de sa femme qui voudrait bien le voir devenir adulte et mature ; Janeane Garofalo interprète La Boule, étant un pro du lancer de boule de bowling, la sienne ayant la particularité de contenir le crâne de son défunt papa à l'intérieur ; Hank Azaria joue le Fakir Bleu, expert en lancer de fourchettes et vêtu d'une sorte de costume de Maharadja qui est tout, sauf bleu ; encore plus improbable, Paul Reubens joue Le Spleen dont le super-pouvoir est de lâcher des pets à la senteur dévastatrice ; et toujours plus spectaculaire, Invisible Boy, joué par Kel Mitchell, qui peut devenir invisible si on ne le regarde pas !



Comme vous le voyez, les super-héros de Mystery Men sont de vrais guignols, des doux rêveurs pas méchants pour un sou et qui vivent leur passion à fond, quitte à être ridicule aux yeux de leur famille ou des passants qui assistent à leurs interventions pas piqués des hannetons. Volontairement parodique, Mystery Men ne s’embarrasse d'aucune convention, joue la carte de la surenchère et de l'humour à trois francs six sous (sérieux, le Spleen, quand même, fallait oser...) avec une bonne humeur communicative et qui nous fait passer un bon moment devant notre écran. Maintenant, il faut aussi avouer que le film n'est pas aussi drôle qu'on pourrait le penser, qu'il possède quelques baisses de rythme significatives et que l'humour balourd a tendance à lasser un peu par moment.



Le super-méchant, Casanova Frankenstein, interprété par Geoffrey Rush, manque cruellement de charisme, ce qui n'est pas le cas de l'improbable duo de "tueurs disco", qui, eux, s'en sortent très bien. L'histoire est parfois un peu brouillonne et certains effets-spéciaux versent dans le kitsch total. La durée du film, 120 minutes et des poussières, pourra paraître également un peu excessive. Néanmoins, si Mystery Men est certes un film imparfait, il a du potentiel et divertit ce qu'il faut, sous peu que vous soyez réceptif à ce type d'humour pas très fin. Reste qu'un an avant que ne débarque le X-Men de Bryan Singer au cinéma, puis toute la vague de films de super-héros, Mystery Men a préparé le terrain à cette invasion massive, de façon humoristique certes, mais ce n'est déjà pas si mal...


Bande-annonce :



Disponible en combo DVD + BR chez L'ATELIER D'IMAGES

Pour les fans de Mystery Men, l'acquisition de l'édition collector est inévitable ! L'image est superbe et niveau bonus, on est servi, avec de quoi devenir incollable sur le film :
- COMMENTAIRE AUDIO DU RÉALISATEUR KINKA USHER (VOST)
- NOUS SOMMES LES AUTRES GARS - DANS LES COULISSES DE MYSTERY MEN (23 min) Interview du réalisateur Kinka Usher
- JE SUIS UN SUPER-HÉROS, MAMAN !
- LES COSTUMES DE MYSTERY MEN (12 min) Interview de Marilyn Vance, costumière
- CHAMPION CITY EN SON ET LUMIÈRE
- LES EFFETS SPÉCIAUX DE MYSTERY MEN (9 min) Interview de Todd Tucker, responsable des effets spéciaux
- LE DISCO, C'EST LA VIE ! LA MUSIQUE DE MYSTERY MEN (8 min) Interview de Daniel Schweiger historien des musiques de film
- UN REGARD SUR LE FILM PAR LE STAGIAIRE DES AFFICHES (10 min) Interview de QUENTIN DURAND, créateur de The 90's Movie club
SUPPLÉMENTS D'ÉPOQUE (SD) : SPOTLIGHT ON LOCATION LES COULISSES DU TOURNAGE (17 min) - SCÈNES COUPÉES (19 min)- GALERIE PHOTOS - BANDE-ANNONCE D'ÉPOQUE (2 min)







Du même réalisateur :