RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)
Frederick Payne garde son ex-femme Elizabeth enfermée dans le grenier, cette dernière n'ayant plus toute sa tête. Une nuit, elle parvient à s'échapper et découvre son ex-mari au lit avec Helen, sa nouvelle femme. Pour se venger, elle crève les yeux de son ex-mari et se fait interner à l'asile. Devenu aveugle, Frederick est dorloté par Helen, qui désire avoir un enfant. Obligée d'avoir recours à la fécondation in-vitro, Helen est inséminée par le docteur Gerard, sous l’œil attentif d'un infirmier au comportement curieux. Peu de temps après, ce dernier se présente au domicile d'Helen, accompagné d'un confrère. Les deux hommes font partie d'une secte satanique et apprennent à Helen qu'elle porte l'Antéchrist en son ventre. Ils dépêchent sur place un de leurs fidèles, Margaret, afin qu'elle veille sur Helen et sa grossesse...



L'AVIS :

Si l'Italie est le pays emblématique du cinéma Bis outrancier et délirant, l'Espagne propose également quelques petites perles d'exploitation déviante, à l'image de la saga des templiers morts vivants d'Amando de Ossorio ou du Bossu de la Morgue de Javier Aguirre ou bien encore des films de loups-garous mettant en vedette l'acteur Paul Naschy ou ceux réalisés par Jess Franco entre autres. En 1982, Ignacio F. Iquino, qui a débuté sa carrière de metteur en scène en 1934, se lance à corps perdu dans le genre à l'âge de 72 ans avec Secta Siniestra et nous offre une pellicule bien barrée qui fera la joie des fans de ciné Bis foutraque.



La lecture du résumé ci-dessus a du vous mettre la bave aux lèvres, à raison. Secta Siniestra, malgré son scénario un brin décousu parfois, est ponctué de scènes de meurtres bien sympathiques, qui font couler en abondance le précieux liquide rouge : crevaison des yeux, égorgement au rasoir, pendaison, strangulation, visage perforé par des débris de verre sont au rendez-vous, tout comme des scènes délirantes et franchement hallucinantes, à l'image de celle où une future victime des deux prêcheurs satanistes est attaquée par... un brancard ! Oui, oui, vous avez bien lu, un brancard ! L'objet est apparemment dirigé par la force mentale de l'infirmier sataniste (Henry Ragoud et son regard ténébreux), ce qui nous vaut donc une séquence pas piqués des hannetons ! Et il y en aura d'autres qui viendront égayer cette bande fauchée mais correctement mise en scène, qui nous refait Rosemary's Baby en mode bien plus trash !



Un peu tarabiscoté (qui a dit beaucoup ?), le scénario emprunte deux voies distinctes mais qui se rejoignent au final : d'une part, l'histoire se focalise sur Elizabeth, ex-femme du héros ayant une belle insuffisance mentale ce qui lui fera commettre quelques exactions sanglantes, dont cette belle perforation des yeux, et d'autre part sur la charmante Helen (Emma Quer), qui, en plus de nous montrer sa très jolie poitrine à de multiples reprises, se voit donc devenir le réceptacle du Diable lui-même suite à une insémination trafiquée par un adepte de Satan ! La pauvre jeune femme va en baver pas mal durant sa grossesse, souffrant de maux de ventre désagréables qui se verront apaiser par du sang de crapaud qui servira d'huile de massage ! Farfelu tout ça non ?



Le mari aveugle a beau avoir une mauvaise intuition sur la nouvelle domestique, vu qu'il n'y voit rien, il ne peut pas faire grand chose malheureusement et de laisser sa femme au bon soin de cette Margaret (Concha Valero) qui porte sur elle qu'elle est du côté des forces obscures. Niveau effets-spéciaux, les meurtres tiennent la route même si la couleur et la consistance du sang peinent à être crédible mais qu'importe. On sera un peu moins tolérant sur la confection du bébé maléfique, qui n'est autre qu'une sorte de vilaine poupée sur laquelle on a placé deux petites cornes. Un effet plutôt risible mais qui sied bien au côté exploitation du film. Secta Siniestra est une curiosité hispanique assez méconnue mais qui gagne à être découverte par les fans du genre, qui n'hésiteront pas à la réhabiliter séance tenante aux yeux du monde entier !

Disponible en combo DVD + BR (VO sous-titrée anglais) chez VINEGAR SYNDROME






Du même réalisateur :