RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION
JEUX (VIDEOS, DE SOCIETE...)



Votre note: -
Moyenne: 1
(1 vote)
Des années après l'échec du projet Aquatica, dans lesquels des requins étaient génétiquement modifiés pour trouver un remède contre la maladie d'Alzheimer, le milliardaire Carl Monroe a financé la base Akhelios. Ce géant de l'industrie pharmaceutique y invite le Dr. Misty Calhoun, une spécialiste des requins, ainsi qu'un couple d'étudiants en neurobiologie, Leslie et Daniel Kim. Ils vont découvrir que des expériences ont été faites sur des Requins-bouledogues, pour les rendre plus intelligents



L'AVIS :

Avait-on vraiment besoin d'une suite au "Peur bleue" de Renny Harlin ? En tout cas, ça n'aura manqué à personne pendant presque 20 ans. Il y eut bien des rumeurs vers 2008-2009, avec comme réalisateur Jack Perez (Sexcrimes 2 et... "Mega shark vs Giant octopus"), mais il aura finalement fallu attendre 2018 pour enfin (?) voir débarquer ce "Peur bleue 2".



En 20 ans, on se dit que les scénaristes ont eu le temps de pondre quelque chose d'original, ou au moins une idée qui justifie une suite. Hélas, non. Peur bleue 2, c'est Peur bleue 1, à un point tel qu'on pourrait presque parler de remake plutôt que de suite. Jugez plutôt : un petit groupe de personne se retrouve bloqué sur un laboratoire perdu en pleine mer, où se déroulent des expériences sur des requins dont on a augmenté l'intelligence. Le boss, un richissime noir (interprété p0ar Samuel L. Jac Michael Beach, que l'on a notamment pu voir dans "Abyss", "True romance", "Insidious : chapitre 2", "Traque à Boston" ou tout récemment "Aquaman"), ne cherche cependant plus à s'enrichir en trouvant un remède contre Alzheimer, mais souhaite cette fois s'enrichir en créant des produits dopant l'intelligence. Si seulement on en avait donné aux scénaristes... Il est entouré d'un geek, d'une spécialiste des requins, d'une tête brûlée un peu rebelle, d'un couple de scientifiques et d'un ou deux sous-fifres destinés à faire gonfler le bodycount. Oui, Thomas Jane et Saffron Burrows, on pense beaucoup à vous, et il ne manque finalement qu'un cuisinier faisant office de sidekick comique pour compléter la famille.



Des personnages identiques donc... et des situations très similaires. On retrouve donc ces survivants bloqués dans ce laboratoire, poursuivis dans des couloirs inondés par des requins intelligents. On assiste aux mêmes scènes que dans le film de Renny Harlin, avec ce prélèvement sur un requin endormi qui - surprise ! - se réveille au milieu de l'opération, avec ces squales qui sabotent la base, avec l'eau qui monte pendant que les personnages grimpent une échelle... Mais je suis mauvaise langue : cette fois, ce ne sont pas des requins makos, mais des requins bouledogues (présentés dès le début du film comme plus dangereux que les requins blancs), et on aura le droit à des bébés requins tout choupinou-mignons pour varier un peu les plaisirs tout en lorgnant du côté des piranhas.



Au final, c'est pas plus con que "Peur bleue", mais c'est nettement plus mauvais. On a surtout l'impression de voir le même film, mais en moins bien à chaque étage. Et malgré cet échec total, le film aura très rapidement une suite, avec le bien nommé "Peur bleue 3". Et devinez quoi ? Contre toute attente, ce ne sera pas mauvais du tout.








Du même réalisateur :