RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Votre note: -
Moyenne: 4
(1 vote)
Adapté de faits réels, Fire in the Sky relate l’histoire hors du commun de Travis Walton qui a tenu en haleine toute l’Amérique et qui continue encore aujourd’hui à déchaîner les passions. Le 5 Novembre 1975 sept jeunes bûcherons du coté de Snowflake rentrent de leur travail. Mais ce soir là, la forêt leur réserve une terrifiante aventure. L’attention des hommes est attirée par une étrange lueur. Ne pouvant résister à leur curiosité ils s’en approchent, ils sont alors frappés de stupeur, cela ne ressemble à rien de ce qu’ils connaissent. Alors que les six hommes sont terrifiés, un des bûcherons, Travis Walton, comme fasciné, avance vers la chose et est alors frappé à terre par un rayon lumineux. Pris de panique, les six bûcherons mettent les gaz puis, après réflexion, ils reviennent chercher leur ami mais celui-ci n’est plus là et l’objet a lui aussi disparu. Alors que des recherches et des battues sont lancées, les six hommes doivent alors convaincre leurs proches, la police et les médias, de l’improbable histoire. Malgré un passage réussi au détecteur de mensonges, les soupçons de meurtre arrivent très rapidement, jusqu’à ce que cinq jours plus tard, Travis Walton soit retrouvé nu dans une station service, visiblement complètement traumatisé et sous le choc...



Sorti en 1993, avec Robert Liebermann aux commandes de la réalisation, (plus connu dans le monde des séries : Dexter, Dead zone …), le film est adapté du livre de Travis Walton The Walton experience qui fut publié en 1978. Une histoire adaptée de faits réels donc ? Au premier abord cela peut prêter à rire et pourtant … assez mal connu en France, le phénomène d’abduction fait parti des faits inexpliqués qui laissent perplexes les ufologues. S’il est vrai qu’il est difficile d’admettre une histoire aussi bizarre, les cas d’enlèvements extraterrestres sont souvent accompagnés de différents témoignages, de marques corporelles, d’implants … Le cas de Travis Walton fait ainsi parti des cas les plus troublants et les plus célèbres … Libre à chacun d’avoir son explication.

Pour en revenir au film, on pourrait dire que celui-ci se décompose en trois parties bien distinctes : la rencontre du troisième type, le témoignage des bûcherons, et le souvenir de Travis Walton.

Dès la scène d’intro on est mis dans le bain avec le pick-up des six hommes, qui fonce à travers la forêt, rejoignant la route à toute allure sans se soucier d’engendrer un accident. Tout cela sent bien la panique et dès le début la tension est là. Très tôt, le problème est posé, faut-il raconter la vérité quand on sait que personne n’est prêt à la croire, et que celle-ci risque d’attiser les soupçons ? Et pourtant les six hommes décident de témoigner de ce qu’ils ont vu. La rencontre avec l’engin extraterrestre est assez brève, mais l’on ressent très bien la terreur de ces hommes confrontés subitement à l’inimaginable.

La seconde partie du film est sûrement la plus importante. Plutôt psychologique elle nous expose l’incrédulité des proches, de la police envers cette histoire, et la solitude des bûcherons pris dans une tourmente médiatique. Le personnage de Mike Rogers joué par Robert Patrick (rappelez-vous le robot T-1000 dans "Terminator 2") est particulièrement touchant. Alors qu’il a perdu son meilleur ami, celui-ci doit faire face au scepticisme ambiant et aux accusations de meurtre de sa propre femme. Touchant également, le personnage de Travis Walton interprété par D.B. Sweeney, qui une fois revenu semble complètement traumatisé, comme s’il avait vécu un calvaire qu’il est impossible de décrire.

Mais c’est sûrement la dernière partie qui retiendra le plus l’attention. Difficile de ne pas être pris d’effroi face à ce qui suit : le bûcheron finit par se rappeler, il se réveille dans une sorte de capsule bizarre, il essaye d’en sortir et se retrouve dans ce qui semble être un vaisseau extraterrestre. Sans trop savoir où aller, il se retrouve dans une salle où il aperçoit des espèces de combinaisons. C’est alors que les extraterrestres entrent en jeu, et il faut dire que ceux-ci sont parfaitement bien réalisés et absolument terrifiants. Ces derniers attrapent Travis Walton et l’emmènent dans une salle où ils lui font subir des examens médicaux pour le moins traumatisants. Une dernière scène particulièrement éprouvante et qui risque d’en faire frémir plus d’un.

Pour résumer "Fire in the Sky" est un bon film de science-fiction, qui ravira les amateurs d’ovnis et d’extraterrestres. C’est vrai que dans ce domaine il faut remonter à 1977 et "Rencontres du troisième type" pour avoir une histoire relatant des faits similaires. Malgré son aspect un peu "téléfilm" par moments, il est difficile ne pas être pris dans cette histoire tour à tour troublante, émouvante, et inquiétante et où la tension monte crescendo jusqu’au final particulièrement marquant !




4/6 - Anonymous





Du même réalisateur :

TORTURED - THE