RDV SUR FACEBOOK



CONNEXION



Réalisation
Travis Cluff, Chris Lofing

Scénariste
Travis Cluff, Chris Lofing

Date de sortie
2015

Genre
found footage

Tagline


Cast
Reese Mishler
Pfeifer Brown
Ryan Shoos


Pays
Etats-Unis

Production


Musique
Zach Lemmon

Effets spéciaux



Votre note: -
Moyenne: 3
(6 votes)
Dans une petite ville, un accident se produit pendant le spectacle de fin d'année du lycée et fait plusieurs morts. Vingt ans plus tard, des lycéens du même établissement remontent la pièce pour rendre hommage aux victimes de la tragédie, mais découvrent qu'il vaut mieux parfois ne pas ressusciter les fantômes…



En 2015, nous avons pu vérifier avec le cinéma d'épouvante que quantité n'était décidément pas synonyme de qualité. Les films d'épouvante à faible budget se sont succédé, les found-footages ont suivi les exorcismes, et il faut bien avouer qu'on n'a pas forcément entendu parler de tous, même lorsqu'ils ont bénéficié d'une sortie au cinéma. C'est le cas de ce Gallows, énième faux-film-retrouvé fauché de chez Blumhouse.



Une malédiction, un groupe de jeunes idiots : c'est parti pour un peu plus d'une heure de séquences déjà vues, où les jump-scares s'enchaînent sans efficacité, où le fantôme s'amuse à claquer des portes et allumer des télés. Pourtant, on peut noter quelques bonnes idées, qu'on aurait aimer voir mieux exploitées : le décor nocturne de l'école est assez effrayant, même si on l'abandonne trop vite pour les sous-sols, plus classiques.



On peut également s'intéresser au double point de vue, qui permet régulièrement de rebondir sur les bruits saisis par l'un des membres du groupe, et de découvrir ensuite sur les images d'un autre des jeunes ce qu'il a vu. Là encore, l'idée n'est pas suffisamment exploitée, mais reste sympathique. Pour le reste, l'histoire est d'une extrême banalité, avec l'esprit du garçon décédé dans la pièce qui revient pour se venger dans des séquences franchement ringarde, avant une fin sans surprise.



S'il n'est pas le pire found-footage de ces derniers mois, grâce à une ou deux bonnes idées, Gallows reste une production sans grand intérêt, dont on oubliera rapidement l'existence...









Du même réalisateur :