NOS4A2 (saison 2)

NOS4A2 (season 2)

NOS4A2 (saison 2)

Cette saison 2 commence huit ans après les derniers événements de la précédente, Vic s'est désormais installée à Gunbarrel, dans le Colorado, avec Lou Carmody, le motard doux et garagiste qui l'a recueillie mais surtout aidée contre Manx à la fin de la saison 1. Ils sont tous deux devenus les parents du fils qu’elle a eu avec Craig, son ancien petit ami décédé dans d’horribles circonstances. Le petit garçon de 8 ans se nomme tout simplement Bruce Wayne McQueen (et ouais, Bruce Wayne, comme ça quoi !). Parallèlement à ce récit, on se retrouve aussi à Haverhill, Massachusetts, où l'amie de Vic, Maggie Leigh, s'est installée avec l’agent de police Tabitha Hutter devenue membre du FBI et a temporairement mis de côté pour cette dernière ses lettres de Scrabble spéciales grâce auxquelles, elle et Vic, ont réussi à retrouver des enfants perdus. Enfin, pour être complets, nous suivons également le tueur en série et bras droit de Charlie Manx, Bing Partridge, qui travaille dur pour restaurer la Rolls Royce Wraith complètement brûlée pour aider ainsi à remettre sur pied le vampire dorénavant réduit au stade végétatif et dont l’état de santé est fortement lié au véhicule…

L' AVIS :

Après une première saison inégale qui prenait son temps pour présenter les différents protagonistes demeurant tout de même divertissante, l'histoire se terminait avec Vic apprenant qu'elle était enceinte du fils de son chéri d'enfance, Craig, après avoir mis le feu à la voiture de Manx - son totem de pouvoir immortel - désormais dans le coma. Vic a, quant à elle, mis de côté ses envies de fréquenter son école de dessin de Rhode Island après avoir embrassé sans le vouloir la carrière de maman à temps plein. Toutefois, elle est maintenant devenue alcoolique (et elle a de qui tenir avec des parents peu présents luttant contre leurs propres addictions !) et manque régulièrement à ses obligations de bonne mère car elle a du mal à se remettre de tous ses traumatismes. Sans trop lui jeter la pierre, on la comprend, d’autant qu’elle semble pressentir un possible retour du monstre se nourrissant de la jeunesse des enfants délaissés croisant malencontreusement son chemin…

Ainsi, cette nouvelle saison qui s'attache à la deuxième partie du roman de Joe Hill, est plus centrée sur l'enlèvement de Bruce et les tentatives de sauvetage menées par sa mère pour le récupérer. Comme on s’en doutait, Charlie Manx a recouvré ses pouvoirs et il va alors tout faire pour s’accaparer la progéniture de Vic qu’il considère, au même titre que Bing Partridge, comme une mauvaise mère. On en apprendra aussi plus sur la paternité de Charlie Manx et ce pourquoi il est devenu un monstre sanguinaire assoiffé d’âmes et de leur jeunesse. Certains personnages précédemment entrevus (à l’instar de Millie) prendront également de l’importance ou bien de nouveaux (comme l’énigmatique « maître du temps » dit le « Sablier » campé par Paul Schneider qui depuis Channel Zero (saison 1) a appris à jouer car il est devenu assez charismatique !), viendront se joindre à la fête finale de Christmasland, qu’on devine bien macabre !

Toutefois, si le fait d’introduire le nouveau personnage de Jonathan Beckett qui utilise ses pouvoirs pour faire le mal, d’étoffer l’histoire de Charlie Manx en montrant son épouse et en développant le protagoniste Millie Manx, sa fille et une de ses premières victimes, étaient en soi de bonnes idées, l’ensemble perd de sa saveur alors qu’on multiplie à l’écran les confrontations entre Vic et Manx, ce qui amoindrit forcément leur impact visuel ! Ajoutons à cela que Bing Partridge est toujours l’éternel sous-fifre à qui on promet monts et merveilles et on se dit qu’à un moment donné, tout cela devient un peu trop répétitif à défaut de pleinement convaincre !

Que penser également du message véhiculé par les scénaristes concernant les acteurs de couleur noire ? En effet, que ce soit Lou Carmody, Maggie Leigh ou encore Tabitha Hutter, ils semblent tous destinés à souffrir voire pire en aidant les acteurs « blancs » à combattre le mal ! De plus, que dire des monologues de Manx sur la place de la femme dans la société, devant rester chastes ou se contenter d’être de bonnes mères de famille !? Vous avez dit racistes et misogynes !? On comprend alors mieux pourquoi il n’y aura pas de saison 3, la 2 aura tôt fait de perdre la moitié de ses spectateurs, peut-être d’ailleurs à cause de tels propos !

Pour conclure, dans cette seconde saison, il y a peu de choses véritablement neuves et de positives, exception faite du maquillage de vieillissement avancé de Zachary Quinto qui est vraiment une réussite et de l’invasion (enfin !) de Chrismasland, très belle visuellement. Aussi, malgré une diffusion en simultané sur AMC et BBC America, NOS4A2 (saison 2) s’est avérée être moins populaire que sa devancière et se verra donc annulée définitivement alors qu’on pouvait pressentir qu’il pouvait y avoir une suite avec l’évolution du personnage de Millie ! Quoi qu’il en soit, le show a fini de porter à l’écran la fin du roman original de Joe Hill, ce qui fait finalement un bon point de sortie mais on reste tout de même sur notre faim qualitativement parlant !

NOS4A2 (saison 2)
NOS4A2 (saison 2)
NOS4A2 (saison 2)
Note
2
Average: 2 (1 vote)
Vincent Duménil