COUP DE PROJECTEUR : DAVID ROBERT MITCHELL

COUP DE PROJECTEUR : DAVID ROBERT MITCHELL

Nouveau rendez-vous hebdomadaire, nous vous proposons dans cette rubrique de parler chaque semaine d’un(e) cinéaste ou d’un(e) acteur/actrice qu’une partie de l’équipe (voire parfois même toute l’équipe) affectionne tout particulièrement à Horreur.com et que vous, amateurs de fantastique, vous connaissez (très) probablement mais qui échappe bien souvent au Grand Public malheureusement.

Vous ne verrez donc pas ici de Steven Spielberg, de John Carpenter, de Wes Craven et autres Sam Raimi et Peter Jackson. Nous parlerons de personnes bien moins médiatisées mais dont nous avons voulu parler le temps de quelques rapides lignes, sans vous faire une biographie ou une filmographie exhaustive, histoire de vous faire découvrir ou redécouvrir cet(te) artisan(e) du cinéma que nous aimons tant.

L’occasion de lui rendre un hommage par le biais de ce rapide article et de proposer quelques liens sur notre site par la même occasion pour (re)découvrir son univers…

AUJOURD’HUI : DAVID ROBERT MITCHELL

Aujourd’hui, c’est au tour de David Robert Mitchell de faire sa petite entrée sous notre projecteur. Alors pour celles et ceux qui ne voient pas qui se cache derrière ce nom, alors je vais vous donner tout simplement le titre de son premier long-métrage : « It follows ».

Car oui, notre scénariste et réalisateur américain a probablement donné naissance en 2014 à l’un des films phares de l’année en termes de cinéma fantastique. Même si Sylvain et moi, entre autres rédacteurs de l’équipe, avons trouvé le film sympathique et original mais loin d’être effrayant comme il nous était vendu à ce moment après son passage très remarqué à Deauville (oui, Deauville… où il a eu le Prix de la Critique Internationale tout de même), il a toutefois beaucoup plu et bien plus encore à d’autres collègues comme Jérémie (je vous invite à lire sa chronique sur le lien ci-dessous) et Lionel J.
Un thriller horrifique sous fond de malédiction (qui semble se refiler telle une MST) qui a frappé fort également à Gérardmer où je l’ai découvert. Car oui, le film repartira quand-même avec le Grand Prix et le Prix de la Critique !

En 2018, David Robert Mitchell nous plonge dans une enquête surréaliste dans la région de Los Angeles au cours de laquelle un jeune homme recherche sa voisine mystérieusement disparue sans laisser de trace. Le titre de ce second film ? « Under the silver lake ».
L’occasion de voir une autre facette de la Cité des Anges, très sombre et bien loin de ce que l’on s’imagine de cette grande ville. Un film qui m’a vraiment emballé et dont l’immersion a été totale en ce qui me concerne, bien que je comprenne que ce dernier ne fasse pas l’unanimité car très différent de son premier film et pas facile d’accès pour tout le monde il faut le reconnaître (il s’agit ici d’une vision très personnelle de son réalisateur de la ville de Los Angeles).

Et coup de théâtre à l’aube d’Halloween 2023, David Robert Mitchell annonce l’écriture de la suite de « It follows » qui sera intitulée « They follow » et sera tournée en début 2024.
Inutile de dire qu’il s’agit là d’une nouvelle très intéressante et que le film va très probablement faire parler de lui prochainement !

LES LIENS QUI VONT BIEN :

Rendez-vous sur la critique de Jérémie de « It follows » en cliquant sur le lien ci-dessous :
->ICI<-

Rendez-vous sur notre compte-rendu du festival de Gérardmer 2015 pour y voir ma mini-critique à chaud de « It follows » en cliquant sur le lien ci-dessous :
->ICI<-

COUP DE PROJECTEUR : DAVID ROBERT MITCHELL
David Maurice